Se connecter pour vérifier ses messages privés


 Bienvenue sur le Forum des Fans de RPs 
My best RP for ever !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Fans de RPs Index du Forum » Les Fans de RPs » La Taverne Sujet précédent :: Sujet suivant  
My best RP for ever !
 MessagePosté le: Sam 12 Sep - 18:48 (2009) Répondre en citant  
Message
  Dark Gogo
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 103
Localisation: Nantes

Hors RP: Cette histoire se déroule dans le monde de Rappelz, un jeu de rôle en ligne. Les noms sont empruntés aux personnages de la guilde TearsOfBlood du serveur Cerberus ainsi qu’a différent personnage du jeu. Je les aient restitué tels qu’ils sont, sans savoir s’ils avaient été eux même tiré d’une autre histoire, connu ou non. Mais même si les noms ont été empruntés, dans mon histoire, ils définissent des personnages qui n’ont aucun rapport avec l’extérieur de mon texte. Les Devas, enfants de la Lumière, vivent dans la cité volante de Laksy, les Asuras, enfants des Tenebres, vivent dans la cité noire de Katan, et les Gaïas, enfants de la Terre, vivent dans la cité marchande d'Horizon. Malgré la différence de race, les trois peuples vivent en paix. Des guildes se forment, rassemblant en ses seins les aventuriers des trois peuples. Dans ce RP, une seule guilde est mise en avant, les TearsOfBlood. Les noms de monstres et les noms de régions sont également tirés du jeu.
**********************************************************************************

-Cessez la traque, ordonna la voix.
Trois silhouettes cessèrent de courir et s'arrêtèrent dans les sous bois. Celui qui semblait mener les autres portait une capuche qui masquait presque tout son visage. Il enleva sa capuche, laissant apparaitre le haut de son visage.
-Lobelya, Caster, vos pièges sont en place?
-Yep, Dark. Il va péter comme un feu d'artifice.
-Parfait...
Quelques secondes plus tard, une formidable explosion retentit un peu plus loin, balayant tout sur un rayon de cinq mètres.
-Bon... Vous pouvez rentrer à la base. Je finis le travail si besoin, je remplis le rapport et je clos l'affaire. Je déclare notre mission officiellement terminée.
Dark Gogo remit sa capuche sur son visage. Il était un assassin, un guerrier de l'ombre. Passé maitre dans l'art du camouflage et de l'attaque surprise, il avait maintes fois montré sa qualité de combattant. Encore une fois, il avait accompli sa mission avec succès. Mais souvent, un sentiment étrange l'envahissait. Certes, il avait perdu toute pitié et tout regret dans les années noires, lorsque les Asuras étaient en guerre contre les peuples morts-vivants qui se multipliaient aux portes de Katan, la cité noire. Il avait fait preuve d'héroïsme lors de ces années là, mais il avait aussi perdu beaucoup... Son monde à lui s'était écroulé lorsque ses parents avaient été tués lors d'un raid des guerriers squelettes. Depuis, il vivait reculé de tout, en solitaire. Mais tout avait changé lorsqu'il avait rejoint sa nouvelle guilde. Depuis, il redevenait peu à peu l'homme qu'il avait été. Mais la cicatrice de son cœur ne se refermerait jamais complètement.
-On va t'accompagner, répondit Lobelya. Tu viens Caster?
Lobelya était une élémentaliste, ce qui signifiait qu'elle avait appris à manipuler la magie obscure et s'en servait pour terrasser ses ennemis. Elle avait été initiée aux arts de la magie dans la cité noire de Katan, au Presbytère, alors qu'elle était toute jeune. Puis le temps était passé, et cette magicienne avait réussi les durs tests qui feraient d'elle une aventurière à part entière. Depuis, ces pouvoirs magiques ne cessaient d'augmenter.
-C'est dans le cadre de la mission, donc je n'ai pas le choix je crois, répondit Caster.
Caster était le second élémentaliste du groupe. Un peu plus agé que Lobelya, il avait fait preuve d'un grand fanatisme envers les dieux Asuras, et avait développé très vite de grands pouvoirs. Son passage au presbytère avait été de courte durée, en raison de son immense talent. Préferant la solitude, il se retirait souvent seul, mais ne négligeait jamais ses alliers lorsque ceux-ci avaient besoin de lui.
-On m'a nommé chef de groupe le temps de cette mission, et je vous ai autorisé à ne pas m'accompagner... Si tu as d'autres choses à faire Caster, tu peux y aller. Et merci d'être volontaire pour venir Lob', mais je préfère être un peu seul... Et puis cette course a été un peu plus longue que je ne l'aurais cru. Vas te reposer un peu, tant que tu as un temps libre. On ne sait jamais quand Dylinrae va nous retomber dessus, répondit Dark Gogo avec un petit sourire en coin.
-Bon, comme tu le sens, répondit Lobelya. Go parcho, Caster.
-Les dames d'abord, rétorqua ce dernier.
Lobelya activa son parchemin de retour, pour se rendre au QG de la guilde. Caster resta un instant, et lança à Dark Gogo avant d'activer lui aussi son parchemin:
-Si t'as besoin de moi, tu sais où me trouver...
-Ouep, merci Caster, répondit l'autre. Je vais finir vite fait cette mission et on se retrouve à la base.
Puis Caster disparu, téléporté vers d'autres horizons. Dark Gogo se retrouva seul, et se dirigea d'un pas lent vers le lieu de l'explosion. Il ne mit pas longtemps à trouver le corps de sa victime, encore vivante mais immobilisée par tous les sortilèges divers utilisés. Il s'assit à coté de lui et commença à lui parler:
-Tu sais, aujourd'hui c'est toi qui y passe... Mais peut-être que demain, je serais à ta place. On ne sais jamais ce que l'avenir nous réserve. C'est notre destin à tous que de mourir. J'ai rien contre toi, personnellement. On m'a confié une mission. Je l'accomplis, sans poser de question. C'est ainsi qu'un assassin se doit d'agir.Dark Gogo leva son regard vers le ciel. Il était d'un bleu azur, tacheté de nuages blancs qui se déplaçaisnt à la vitesse du vent. Il se leva et jeta un dernier coup d'oeil à sa proie vaincue. Ce dernier trouva la force pour fermer ses yeux.
-Heure du décès: 14h51. Bon voyage, l'ami.
Puis, sans une once de regret, Dark Gogo sortit une de ses deux épées, deux Flamberges, ces épées runiques, et l'enfonça d'un geste gracieux du poignet dans le cœur de sa victime. Puis il essuya le sang dégoulinant de son épée, et lança un sort d'invocation. Un orc surgit à coté de notre assassin.
-Salut Rossnix, fit Dark Gogo avec un petit sourire. Ça fait plaisir de te revoir. Je suis désolé de ne pas t'avoir invoqué plus tôt. Mission oblige, tu vois.
Une vois gutturale sortit de la bouche de l'orc.
-Pas de problème, Dark. Mais j'avoue que je commençais à avoir faim!
-Tiens, regarde. T'as ton diner de servi à mes pieds. Fraîchement tué d'il n'y a même pas deux minutes.
-Ah, merci Dark, s'exclama l'orc.
Puis il commença à trier les restes de la carcasse humaine sur le sol. C'était un bel orc, qui avait été sauvé des griffes des Démonyos près des Mines Oubliées alors qu'il n'était qu'un tout jeune. Dark Gogo avait combattu ces monstres hideux, et l'avait recueilli. Depuis, l'orc avait bien grandi, et il accompagnait son maître partout où il allait. Il était fidèle, car Dark Gogo lui avait souvent donné l'occasion de vivre sa vie. Mais il n'était jamais parti.
Dark Gogo regarda son orc, qui se régalait de sa proie humaine, et un étrange sentiment s'empara de lui, un sentiment qu'il n'avait pas eu depuis... Depuis bien des années.
-Tu sais, Ross, j'aimerais bien aller chasser des monstres dans la forêt, avant de rentrer. Ça ne te pose pas de problème?
-Tout ce que tu voudras, Dark, répondit l'orc. Surtout que je risque d'avoir encore faim, ton humain a un drôle de goût...
Dark Gogo esquissa un sourire et regarda l'orc. Quelles drôles de bestioles ces orcs. Ils étaient assez répugnants, avec leur peau verte et leurs coutumes de barbares. Mais Dark Gogo chérissait son orc. C'était comme le frère qu'il n'avait jamais eu...
-Bon, en attendant que tu finisses de te goinfrer, je vais commencer à repérer le terrain. Rejoins moi dès que tu as fini, et nous nous mettrons en route.
L'orc acquiesça, en s'essuyant les babines pleines de sang. Il aimait beaucoup Dark Gogo, c'était comme une sorte de père qu'il n'avait jamais connu, une sorte de frère qu'il n'avait jamais eu. De plus, pour un humain, il se débrouillait bien au combat, et ils pouvaient s'entrainer mutuellement...



Publicité
 MessagePosté le: Sam 12 Sep - 18:48 (2009)  
Message
  Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?



My best RP for ever !
 MessagePosté le: Sam 12 Sep - 18:48 (2009) Répondre en citant  
Message
  Dark Gogo
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 103
Localisation: Nantes

A des milliers de kilomètres de là, un noble clerc un rien loufoque méditait dans le temple de la base réservée aux Dévas. Il se nommait Trichelieux. Issu d'une famille modeste de paysans, il avait pu devenir Clerc en raison de son immense croyance en la déesse Déva et de son temps passé dans le temple de son village à prier. Après un long et douloureux entrainement auprès des Grands Prêtres Dévas, il avait pu être promu au rang de sage. Depuis, il avait quitté le Grand Temple de Laksy pour partir à l'aventure et aider son prochain. Il avait rencontré un groupe d'aventurier groupé sous la même bannière et les avait rejoint. On les appelait... les TearsOfBlood.
Il fut soudainement tiré de sa méditation par un autre clerc qui rentrait dans le temple et qui criait son nom. C'était Robinette, une jeune femme pleine d'énergie et très vivace. Contrairement à Trichelieux, cette jeune sage déscendait tout droit d'une famille de magiciens de renom. Son père avant elle était sage, sa mère était une prêtresse. Seule sa sœur avait préféré suivre la voie des dresseurs, et était devenu belluaire. Robinette avait suivi les mêmes initiations, juste un an après lui. Puis elle avait rejoint les TearsOfBlood, pour ainsi aider ceux qui le demanderaient.
-Trichelieeeeux, je te trouve enfin! Dylinrae nous appelle, toi et moi. On va partir en mission ensemble, tu te rends compte, c'est génial !!
-Oui, répondit Trichelieux. Je commençais à en avoir assez de me morfondre ici. Allons voir de quoi il s'agit cette fois...

Ils sortirent tout deux de la chapelle, et se dirigèrent vers le bâtiment principal, où se trouvait le bureau de Dylinrae, le créateur des TearsOfBlood. Dylinrae n'était pas seulement le créateur de la guilde. C'était un véritable meneur d'hommes, mais savait contenir ses pulsions meurtrières, ce qui faisait de lui un adversaire craint et un allier respecté. Assassin comme Dark Gogo, il sortait de la même Académie, la Guilde des Assassins de Katan, dans lequel les plus grands assassins du monde étaient formés. On fit rentrer Trichelieux et Robinette dans le bureau. A l'intérieur se trouvait déjà Evangelia la championne, Neuyac l'animiste et bien sur, Dylinrae. Evangelia, c'était un peu la blonde de la guilde. Toujours un sourire un peu niais sur le visage, mais si attendrissante. Toujours des étoiles dans les yeux et un regard rêveur, ce qui avait le don de séduire les hommes lorsqu'ils la regardaient. Mais c'était une guerrière, ne tuant jamais pour le plaisir, mais défendant ses allier et combattant ses ennemis avec férocité. Elle sortait de l'Académie militaire de Laksy, renommée pour la formation de ses guerriers sans peur qui combattaient jusqu'au dernier souffle pour leurs croyances. Ses parents l'avait poussée à suivre cette voie lorsqu'elle les avaient sauvés d'une attaque de brigands sur la route qui menait à Horizon. Neuyac, c'était l'ami des bêtes. On ne le voyait jamais faire de mal à un animal, et quand il devait tuer les monstres, il priait toujours pour leurs âmes. C'était un ami discret et silencieux, mais sur qui on pouvait compter pour toutes sortes de missions. Ses parents étaient de pauvres paysans, mais devenir animiste n'avait pas été compliqué pour lui. Sa passion des animaux avait fait beaucoup, et son désir d'apprendre avait fait le reste. On ne le voyait jamais se plaindre. Puis Dylinrae prit la parole:
-Ah, Robi, Triche, vous voila... Nous n'attendions plus que vous.
-Oui, nous voilà, répondit Trichelieux. Qu'est-ce que vous attendez de nous, lead?
-Je vais vous assigner à tous une mission bien précise, vous ferez équipe. Trichelieux et Robinette, vous irez voir les Grands Prêtres à Laksy, et leur demander des renseignements sur un culte nommé "Les Disciples de Draskota". Je crains que ce culte ne commence à devenir trop puissant, mais nous ne disposons que de maigres renseignements. Neuyac, tu iras voir nos contacts à Horizon pour leur demander s'ils ont toujours besoin d'aide dans les Mines Oubliées. Et toi Evangelia... Reste à disposition d'ici à ce soir. J'aurais sûrement besoin de toi d'ici là.
-Bien, chef, répondirent-ils tous en même temps.
-Allez-y maintenant, et bonne chance.
Ils sortirent tous, laissant Dylinrae seul dans le bureau. Il se replongea dans la dure tache d'un chef de guilde.
"Tout ces problèmes de comptabilité me gonfle" pensa-t-il. "Vivement que je puisse enfin sortir et aller chasser un peu, comme avant..."
Au dehors, Neuyac se préparait à partir en mission quand Ozhora, le seul sagitaire de la guilde s'approcha de lui. Ozhora était spécialisé dans le maniement de l'arc. Entrainé à l'Ecole Royale Militaire, il était sorti troisième de sa catégorie. Il passait sa vie à chasser et à perfectionner ses techniques de pistages. Issu d'une famille de guerrier, il était pourtant le seul sagitaire et le plus fort. Son expérience avait réussi à l'amener à un niveau que lui même n'espérait atteindre. Il demanda:
-Salut Neuyac! Ca roule?
-Nikel et toi?
-Ouais... Dis, j'ai trouvé quelque chose de bizarre près de notre camp...
-Ah? De quoi s'agit-il?
Ozhora sortit quelque chose de son sac, et le montra à Neuyac. C'était la tête d'une petite salamandre de feu, mais quelque chose clochait. Ses yeux, encore ouvert, brillaient d'un rouge luisant.
-Alors, t'en pense quoi, demanda Ozhora.
-J'en pense que c'est pas normal, répondit l'autre. Va de suite montrer ça à Dylinrae.
-Ouais, t'as raison. Mais ça ne me dit rien qui vaille...
-Désolé, je peux pas t'aider, je dois partir en mission... A la prochaine!
-Bonne chance à toi. A bientôt.
-Rhhha c'est gééénnnial, explosa Trichelieux alors qu'il passait près de Neuyac accompagné de Robinette. On va pouvoir revoir les Grands Prêtres!!
-Ouais, répondit Robinette. Mais tout ça ne me dit rien qui vaille. Comment Dydy les appelle? Les "Disciples de Draskota"?
-Oui mais ne t'inquiète pas, avec les Grands Prêtres, nous ne risquons rien.
-Je sais bien...
-De plus, la Déesse nous protègera, j'en suis persuadé!
-Oui, tu as raison, je ne devrais pas m'en faire... Je dois avoir foi en notre entrainement.
-Oui... Et puis, je serais avec toi, il ne t'arrivera rien, je te le promets!
-Me voilà plus que soulagée, déclara Robinette avec un sourire.
Loin, loin d'ici, Dark Gogo chassait avec son orc.
-54, cria-t-il. Et toi, Ross?
-71, hurla la voix de l'orc. Je t'ai encore battu! Tu veux arrêter? Moi j'ai eu ma dose, et j'ai besoin d'aller me reposer. Faire du sport après manger, c'est pas le mieux...
Dark Gogo explosa de rire... Puis il dit à l'orc:

-Viens, y'a une petite clairière par là... On pourra se reposer à l'ombre.

Quelques minutes plus tard, ils étaient assis sur l'herbe dans une petite clairière. Tout était calme, et seul le ronflement de l'orc venait perturber le silence. Pourtant, pendant la chasse, Dark Gogo avait ressenti une étrange aura dans la forêt, comme une présence maléfique. Il retira son capuchon afin de se sentir un peu plus à l'aise. Soudain, quelque chose attira son regard. Une étrange lueur rouge de l'autre coté de la clairière, dans la forêt. Il se leva et regarda son orc.
"Inutile de le réveiller" pensa-t-il . "Je serais de retour très vite".
Puis il se dirigea d'un pas rapide vers les lueurs rouges qui brillaient dans la forêt. Dès qu'il eu atteint les arbres, il sentit la même aura Ténébreuse qu'avant. Il s'enfonça dans les arbres, mais plus il avançait, plus la lumière rouge reculait. Il se mit à courir, mais ça n'y changeait rien. Il activa alors hâte soudaine, pris une potion de célérité et s'élança le plus vite qu'il pouvait. Rien, rien n'y changeait, les mystérieuses lumières rouges reculaient à la même vitesse que lui avançait. Et tout d'un coup, tout disparu autour de lui, la forêt, les lumières, tout. Il se retrouva dans le noir le plus complet et le plus opaque qui soit. Et il glissait. Il tombait, de plus en plus vite, sans pouvoir s'accrocher nul part ...
Quand il se reveilla, il était à la même place que lorsqu'il s'était endormi, à l'orée d'une petite clairière dans les sous bois. Il se leva, en sueur, se retourna. Rossnix n'était plus là ...
"Merde" pensa-t-il.
-Rossnix, hurla-t-il. Ross, t'es là? Rooosssssssssssss!!!
Aucune réponse. Il avait bel et bien disparu. Dark Gogo essaya d'utiliser rappel de créature, sans succès. Il tomba à genoux sur le sol, pris sa tête dans ses mains. On venait de lui voler son Rossnix, une des dernières raisons qui lui permettait de conserver quelques sentiments. Et, malgré lui, il se mit à pleurer. Il n'avait pas pleuré depuis... depuis que le regret et l'amertume avait quitté son coeur, depuis que l'amour lui-même était devenu un mythe. Depuis que la guerre avait fait de lui une machine à tuer, une machine presque sans sentiments. Il n'avait pas seulement perdu sa créature. Il avait aussi perdu un ami, un frère. Il se leva, remis son capuchon, regarda le ciel et cria, les larmes aux yeux et une étrange boule dans la gorge:
-Je te retrouverais, Rossnix! Partout où ils t'emmeneront, je les suivrais! Je te le promets ...!
Sa voix se perdit dans les arbres. Mais une chose était sûre. Le rêve qu'il avait fait n'en était pas un. Quelqu'un l'avait ensorcelé, plongé dans un rêve à demi conscient... Et il poursuivrait ce quelqu'un jusqu'à ce qu'il retrouve Rossnix. Il s'essuya les yeux d'un geste rageur, et regarda autour de lui. Il avait appris des techniques d'assassins auprès de son maitre, lui même assassin de plus haut level. Il découvrit des traces de luttes, et un peu de sang par terre... Du sang d'orc! Dark Gogo serra les dents. Non, ça ne se passerait pas comme ça... Il repéra la direction prise par les agresseurs de son orc et se mit en route d'un pas plus que décidé.



My best RP for ever !
 MessagePosté le: Sam 12 Sep - 18:49 (2009) Répondre en citant  
Message
  Dark Gogo
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 103
Localisation: Nantes

A Laksy, les choses se gâtaient pour nos amis Robinette et Trichelieux. Un grand vacarme se fit entendre près du Grand Temple, et lorsque nos deux héros arrivèrent devant les portes, ils demandèrent ce qui était arrivé ici.
-Le Grand Prêtre Largal vient d'être assassiné, cria l'un.
-L'œuvre des Démons, cria l'autre.
-La Sorcière est de retour, hurla un troisième.
-Qu'est ce que c'est que ce bazar? demanda Trichelieux.
-Viens Triche, allons à l'écart, c'est invivable ici, répondit Robinette.
*Après qu'ils se soient écartés de la foule*
-C'est impensable, reprit Trichelieux. Le Grand Prêtre Largal... Assassiné?
-Oui, impensable, répéta Robinette. Il fallait vraiment être doué pour réussir un coup comme ça. C'est forcément un Asura qui a fait le coup.
-Oui, sûrement, et ça va déclencher des conflits ça, c'est sûr...
-Il faut absolument approcher les autres Prêtres, mais ils doivent être surprotégés à l'heure qu'il est.
-Muais... Mais attends, je sais comment on pourra les approcher! Suis-moi...

A Horizon, Neuyac parlait au maire quant aux problèmes dans les Mines Oubliées:
-Les mineurs se sont remis au travail. Nous avons posté des gardes à chaque détour. Nous serons tout de suite informés si les monstres reviennent. Donc non, pour l'instant, aucun problème... Mais c'est bizarre, vous êtes le deuxième à me poser la question aujourd'hui. D'habitude, personne ne me le demande sauf la Sainte Autorité de Laksy et le maitre du Syndicat. Et ni l'un ni l'autre n'est venu aujourd'hui.
-Etrange en effet, renchérit Neuyac. Je vous remercie Monsieur le maire, et si vous avez un problème, n'hésitez pas à nous appeler. Oh, je sais bien, nous ne sommes qu'une petite guilde mais tout de même.
-Pas de problème, je penserais à vous. Merci d'être passé... Je vais vous raccompagner.

A Laksy, Robinette et Trichelieux avait réussi à passer les premières défenses, mais alors qu'ils arrivaient près de la chambre du conseil des Grands Prêtres, un garde sonna l'alerte.
-Robi, chuchota Trichelieux, je les retiens, cache toi, et fonce voir les Prêtres. Essaye de penser à moi quand tu partiras, dit-il avec un petit sourire.
-OK, ça roule, répondit Robinette sur le même ton.
-Attendez, hurla Trichelieux à l'intention des gardes. Nous sommes envoyés pour résoudre cette crise, je vous assure! Au secours, à moi Grands Prêtres!! Je suis agressé, à l'aaaaiiiide!!
-Tais-toi, hurla le garde à son tour. Personne n'est autorisé à entrer ici. Dégage!
-C'est bon, je suis grand, je sais trouver mon chemin tout seul! Rattrape moi si tu peux!
-Espèce de...
Le garde fonça sur Trichelieux et sonna l'alerte générale:
-Couloir B, des renforts svp!
Trois autres gardes passèrent devant la cachette de Robinette, et le silence revint dans le couloir. Notre héroïne se glissa jusqu'aux portes du conseil et frappa. Aucune réponse n'en sortit. Elle frappa à nouveau, et, n'obtenant toujours pas de réponse, elle décida de pousser la porte. Elle était ouverte. Et à l'intérieur, elle découvrit le pire spectacle jamais vu sur les terre de Rappelz. Tous les prêtres du Haut Conseil étaient égorgés. Le sang se déversait à flot et glissait jusqu'au centre de la salle. Un trou avait été creusé à cet emplacement, et le liquide rouge coulait vers les étages inférieurs. Les expressions des Grands Prêtres étaient figées, et exprimaient la douleur, la surprise, l'horreur...
"Comment un acte aussi sanglant a-t-il pu avoir lieu en ces murs" se demanda-t-elle.
Elle fit le tour de la salle, mais ne trouva aucun autre indice, et elle allait sortir quand des voix se firent entendre dans le couloir. Son instinct de survie prit le dessus, et elle se plaqua derrière un des corps sans vie. Les voix se rapprochaient:
-Le Haut Conseil à été éliminé comme vous l'aviez demandé. Le sang des victimes coule vers les sous-sols, et tout se déroule parfaitement comme prévu.
-Parfait, répondit l'autre voix, qui glaça le sang dans les veines de Robinette. Arrangeons-nous pour faire accuser les Asuras. Ainsi, la guerre éclatera entre Laksy et Katan. Je m'arrangerai pour qu'Horizon ne prenne pas parti et fournisse en ressources, armes et hommes les deux camps. Une fois la guerre finie, nous ramasserons le tout sans aucune perte...
-Bien, monseigneur. Quant à vos tests sur les animaux...?
-Nous avons capturé beaucoup d'animaux domestiqués par les aventuriers. Nos tests sont concluants. Nous allons pouvoir utiliser le poison à grande échelle, mais je voudrais le perfectionner un peu avant.
-Comme vous voulez, monseigneur. Et dans l'immédiat?
-Allons au sous-sol. Le sang des prêtres Deva devrait suffire à...
-Un instant, dit une voix derrière. Qui êtes-vous? De quel droit osez-vous...
Le visage du garde se pétrifia lorsqu'il vit ce qu'il y avait derrière les deux hommes. Il sortit aussitôt son épée, et dit:
-C'est vous qui avez fait ça?
-Nous prenez-vous pour des meurtriers? J'accompagne mon Père, une des personnalité les plus importantes ici. Nous sommes aussi bouleversés que vous de cette découverte...
Le garde rangea son arme, méfiant, et entra dans la salle. La vue de tout ce sang le glaça autant que le regard que lui jetait les deux hommes derrière lui. Alors qu'il marmonnait "c'est impossible", il commença le tour de la salle du Haut Conseil, comme Robinette.
"Je vais me faire prendre" pensa-t-elle en fermant les yeux.
Mais alors qu'elle allait être vue, le garde tomba à terre, mort. L'homme qui semblait être le chef dit de sa voix glaciale:
-Bon, ferme les portes à double tour. Et descendons en bas. Je ne sais pas pourquoi notre garde n'était pas à son poste, mais ça ne présage rien de bon.
-Compris monsieur...
Les deux hommes s'éloignèrent, laissant Robinette seule dans la chambre du Haut Conseil, prisonnière. Aussitôt, elle se leva et pensa à boucher le trou qui laisse passer le sang des Grands Prêtres qui restait. Mais maintenant ? Elle s'assit et tenta de prier pour faire le vide en elle, mais c'était plus facile à dire qu'à faire.
"Quelle idée de protéger le Temple avec des boucliers Anti-téléportation" se dit-elle. "Et maintenant, j'attends. Quand ils verront que le sang ne coule plus, ils viendront voir si tout s'est bien écoulé. Du moins, je l'espère. Et Trichounet... J'espère qu'il va bien! Et qui étaient ces deux gars? Ils me foutent la chair de poule...".
Le "Trichounet" avait quelques problèmes quant à lui. Il avait gelé deux gardes, mais un troisième lui avait sauté dessus, lui arrachant sa canne. Il avait dû se battre à mains nues, et il n'avait jamais été entrainé à ça. Puis il avait été capturé, et trainé de force dans les geôles du Temple. Il était là, surveillé par un garde, criant et suppliant. Il avait fini par se taire, s'abandonnant à la méditation et à la prière.



My best RP for ever !
 MessagePosté le: Sam 12 Sep - 18:49 (2009) Répondre en citant  
Message
  Dark Gogo
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 103
Localisation: Nantes

Au QG des TearsOfBlood, la panique commençait à envahir Dylinrae. Il avait eu vent de l'assassinat du Grand Prêtre Largal, et n'avait pas eu de nouvelles de Robinette et Trichelieux. De plus, la découverte d'Ozhora ne présageait rien de bon. Il explosa lorsque Lobelya entra dans son bureau et lui dit:
-Dydy, on a un sacré problème! Dark Gogo devrait être rentré depuis des heures, Robinette et Trichelieux ne devraient pas mettre autant de temps et Neuyac est également bien long pour quelques renseignements...
-C'est... Pas... VRAI, hurla Dylinrae, hors de lui. Putain de paperasse de merde! Marre marre MARRE!
Il donna un coup dans son bureau et toutes les feuilles volèrent par terre.
-Tu connais pas la nouvelle? reprit-il. Le Grand Prêtre Largal vient d'être assassiné. On a pas les détails, mais Robinette et Trichelieux vont galérer là bas. Neuyac, bon sang, que fait-il? Et Dark Gogo qui ne rentre pas, qu'est ce qui se passe ici...?
Il s'assit à son bureau, rouge de colère. La fatigue, le stress de prendre les mauvaises décisions et la peur pour les membres de sa guilde l'épuisaient. Il fallait qu'il se défoule, qu'il sorte. Depuis combien de temps n'était-il pas sorti s'entrainer? Cela devait cesser, c'était un aventurier, pas un bureaucrate.
-Lob', reprit-il en s'asseyant sur son siège, un peu calmé, voilà comment on va procéder. Je pars à la recherche de Dark. Je voudrais que tu ailles voir à Horizon ce que fait Neuyac. Ne t'arrête pas, dis moi juste ce qu'il fait et revient. Appelle Eva, on va avoir besoin de ses talents de championne. Quant à Tarma, qu'il prépare son bouclier. Nous allons également avoir besoin de ses talents de paladin. Je reviens dans environ une heure. Où étiez-vous la dernière fois que vous avez quitté Dark?
-Près de la forêt obscure... Enfin, dans les sous-bois adjacents, en fait. Il nous a quittés, Caster et moi, et a dit qu'il allait finir la mission et revenir après.
-Bon, je le retrouverais vite avec mon loup, Orrzur.
-Je me dépêche, avec Neuyac. Et ne t'en fais pas trop pour Dark. Il est plus malin qu'il en a l'air...
-Muais... Vas vite chercher Tarma et Eva. Ah, appelle aussi Ozhora, qu'il aille faire un tour à Laksy en éclaireur. Caster reste ici, on aura peut-être besoin de lui plus tard.
-Compris Dydy, je reviens vite.
"Bordel de merde" se dit Dylinrae. "Dans quel pétrin nous sommes nous fourrés ?"

Plus loin, bien plus loin, Dark Gogo courait comme un voleur sur les cotés des routes. Son sens du pistage en alerte, il repérait toute trace de passage des voleurs de Rossnix. Il courrait sans s'arrêter, ne ressentant ni la faim, ni la soif, ni la fatigue, ni la sueur qui lui coulait dans le dos et trempait l'intérieur de son armure, se maudissant intérieurement de ne pas avoir loué de lydian, ces grands lion qui transportaient les aventurier sur les terres de Rappelz. Il ne pensait qu'à son objectif, récupérer Rossnix et faire payer ses agresseurs. Il arriva au détour d'un chemin où la piste s'arrêtait. Il ralentit l'allure et prit le temps, pour la première fois, de regarder où il était arrivé. Devant lui, imposantes, se trouvait les Mines Oubliées. Il avait tellement couru dans sa rage folle qu'il avait contourné Rondo et s'était dirigé vers Horizon par LM. Il regarda les Mines avec une once de nostalgie dans le regard, mais il secoua la tête en se demandant ce qui lui arrivait. C'était un assassin, il n'avait pas le droit d'avoir des émotions ni de les montrer. La mission avant tout! Alors qu'il allait s'engager dans les vallées de LM, il entendit un grand bruit derrière lui. Un lydian à la fourrure rouge orangé arriva derrière lui, et stoppa net à sa hauteur. L'inconnu qui venait d'arriver sauta du dos du lydian et souleva son chapeau de magicien.
-Gogeta, s'exclama Dark Gogo. Bon sang, depuis combien de temps on ne s'est pas vus?
-Depuis que ShadowHeart a dissous, il y a bien longtemps, répondit Gogeta avec un sourire. Comment vas-tu Dark? Je t'ai vu courir comme un fou tout à l'heure, alors que tu contournais Rondo. Qu'est ce qui t'arrive?
Dark Gogo raconta son histoire à son meilleur ami Rappelzien, un de ceux qu'il avait connu en premier et avec qui il s'était bien entendu tout de suite. Celui-ci écoutait avec attention le récit de son ami, et lorsqu'il eut fini, il lui dit:
-Bah mon vieux, c'est une sacrée histoire... Maintenant que je t'ai retrouvé, je vais t'aider. Tiens, commence par monter ce lydian. Tu cours depuis des heures, tu dois être très fatigué. Tu vas monter derrière moi, je te ferai une petite place.
-Mais, répliqua Dark Gogo, comment va-t-on trouver les traces de Rossnix?
-Ne t'inquiète pas pour ça, j'ai mon Smilodon, ma panthère des Ténêbres. Il est excellent pour suivre des pistes. Nous n'aurons qu'à le suivre avec le lydian. Il faudra juste qu'il s'arrête un petit instant, il est très friant des Démonyos qui errent ici...
-Ben, j'te remercierai jamais assez Gog...
-C'est rien, répondit l'autre. Il faut toujours aider ses amis, hein?!?
-Oui, je crois, oui...
-Bon, en route!
Après que Gogeta eu invoqué son Smilodon, lui et Dark Gogo se mirent en route pour retrouver Rossnix.

Pendant ce temps, Dylinrae avait donné ses ordres, et tous s'étaient mis en route. Le chef des TearsOfBlood s'était rendu à l'endroit indiqué par Lobelya, là où Dark Gogo avait disparu. Orrzur pistait, truffe à terre, et Dylinrae le suivait sur son ornitho. La piste commençait à être effacée, mais les dernières traces étaient encore visibles. De ça et là, du sang orc se distinguait sur la route. Lorsque Dylinrae se rendit compte que le temps qu'il s'était accordé pour la poursuite s'était écoulé, il soupira et s'assit quelques instants. Faisant le vide en lui, il laissa son loup se frotter tout contre lui. Soudain, Orrzur grogna. Dylinrae l'avait senti lui aussi. Ils n'étaient pas seuls. Quelqu'un s'était invité avec eux. Dylinrae se leva, prit une de ses deux épées et se mit en garde, son loup en position de bataille. C'est alors qu'un énorme centaure sortit des fourrés et se cabra. Il portait des blessures sur son buste, et ses yeux brillaient d'un halo rouge. Dylinrae sortit sa deuxième épée, et ne bougea plus, oubliant presque de respirer. Le centaure attendit un instant, dévisagea son adversaire et chargea, la lance en avant. Dylinrae roula sur le coté et évita de justesse de se faire piétiner par la créature. Notre héros fit tourner ses deux épées en l'air, mais n'impressionna guère le monstre qui lui faisait face. Il passa alors à l'attaque, visant les points faibles du centaure. Ce dernier esquiva toutes les attaques, mais ne vit pas venir le loup sur son flan droit, qui le mordit jusqu'aux os. La créature poussa un rugissement qui fit tressaillir la forêt aux alentours. Dylinrae fit un tour sur lui même, et attaqua la tête du centaure, qui chargea en même temps. Dylinrae évita la lance, mais se prit le coté droit de la bête et vola par terre.
"Je manque d'expérience en ce moment" se dit-il intérieurement. "Quel idée d'avoir négligé mon entrainement".
Il roula à temps pour éviter un piétinement qui aurait pu lui ôter la vie, se releva et lança un autre assaut. Pendant ce temps, Orrzur attaqua l'arrière train de l'animal, mais ne réussit qu'à se prendre un violent coup de patte et vola contre un arbre. Dylinrae en profita pour enfoncer sa lame dans le torse du centaure. Ce dernier se tordit de douleur, mais la lumière rouge dans ses yeux brilla encore plus fort. Le sang coulait à flot de la blessure, mais l'animal refusa de s'enfuir et fit tourbillonner sa lance. Dylinrae sauta en arrière pour l'éviter... Un instant trop tard. La douleur au bras était terrible, mais pas meurtrière.
"Je m'en sortirai" pria-t-il intérieurement.
Puis il feignit d'attaquer le centaure de front et le prit de surprise en roulant sur lui même et en le frappant aux pattes. Privé de ses appuis, la créature s'effondra. Dylinrae fit tournoyer son épée et la planta dans le cœur de l'animal. Le centaure était vaincu.
-Bon je m'en sors pas trop mal... Nan, Orrzur!!
Il sauta près du loup, ensanglanté. Le pauvre animal avait reçu un coup violent à la tête, mais il s'en sortirait. Il le rappela et se rapprocha du centaure, lui coupa la tête. Ses yeux brillaient toujours d'un halo rouge. Puis Dylinrae utilisa un de ses nombreux parcho de retour et retrouva la douce chaleur de leur base.

-Qu'est-ce-que c'est que ce bordel, tonna la voix en entrant dans la salle du Haut Conseil. Qu'est-ce qui s'est passé?
-Bonne question, répondit le deuxième garde. La porte a été détruite par magie... De l'intérieur! Qu'est-ce que ça signifie?
-Ca signifie, messieurs, soit que vous êtes corrompus, soit qu'il y a un traître parmi les gardes, répondit une voix féminine derrière.
Robinette apparue, le regard dur. Elle dévisagea les deux gardes et les prévint:
-Maintenant, amenez-moi à mon ami. Trichelieux. Il m'accompagnait. Et appelez du renfort. Mais un conseil : au moindre faux pas, vous êtes des hommes morts!
-Ah ah ah, laisse-moi rire, s'esclaffa un des gardes. Et que crois-tu pouvoir nous faire, gamine? s'enquit-il en s'avançant d'un pas. Le rayon de lumière fusa et s'écrasa contre l'homme qui venait de rire. Il vola contre le mur de l'autre coté de la salle du Haut Conseil et ne bougea plus.
-Je ne plaisante pas, prévint Robinette à l'intention de l'autre garde. Votre ami est mort. Et je n'hésiterai pas à vous tuer aussi s'il le faut. Maintenant, menez-moi aux geôles. Et en vitesse!
-Bien bien, répondit l'autre garde. Mais je ne comprends pas...
-Il y a un traître parmi les gardes. Qui, je ne sais pas, mais nos ennemis sont dans ce bâtiment, et ils préparent leur piège juste sous nos nez. Il faut les arrêter!
Devant le Grand Temple, Ozhora tentait de se frayer un chemin.
"La garde est trop importante dehors" se dit-il. "Comment trouver Robi et Triche dans tout ce bordel?"
Il avisa un endroit un peu moins surveillé, et se posta là. En bon sagittaire, il savait attendre le bon moment pour frapper. Il n'eut pas longtemps à attendre quand deux gardes sur quatre rentrèrent dans le temple. Restaient encore deux, mais en créant une diversion, c'était jouable. Il arma une flèche et tira. Elle vola jusqu'à se planter juste dans le pied d'un des badauds qui attendait. Ce dernier cria si fort au meurtre, que les deux gardes accoururent. Ozhora pu ainsi filer rapidement dans le temple sans être vu. Il couru au hasard dans un des couloirs, monta un étage, fit le tour, redescendit et arriva au sous sol, lorsqu'un bruit bizarre attira son attention... Quelqu'un criait. Et la voix ressemblait à celle de... Trichelieux! Ozhora bifurqua, suivit les couloirs en se guidant par la voix et arriva juste lorsque Robinette et un garde arrivaient du chemin d'en face. Et Trichelieux était enfermé dans la prison, derrière les barreaux. Un garde s'amusait à le piquer avec une lance, et déjà du sang perlait à divers endroits sur ses jambes. Robinette lança un sort qui pétrifia le garde. Elle s'élança pour libérer Trichelieux.
-Triche, s'écria-t-elle. Tu es vivant!!
-Et dans quel état, se plaignit ce dernier. J'ai malleuh!!
-C'est bon, leur dit Ozhora. Faut sortir d'ici et se mêler à la foule, et ce, d'urgence.
-Ils ont assassiné le Haut Conseil, tous les Grands Prêtres sont morts! Et ils ont récuperé leur sang...
-Quel horreur ! cria Trichelieux, abasourdi par la nouvelle. Grrr, je leur ferai payer!
Le deuxième garde pu bouger à nouveau, et son compagnon lui expliqua la situation. Il déclara être prêt à défendre nos héros contre les agresseurs des Prêtres.
-Bien, chuchota Ozhora. Triche, tu vas pouvoir te venger plus tôt que tu ne le crois... On vient! Prêt, messieurs les gardes? Robi, Triche, derrière, buffs rapide. Gardes, avec vos épées, en mêlée! Je couvre avec mes flèches. Robi tu heal. Triche, tu débuffs! Il faut qu'on sorte d'ici, grinça-t-il. Il y a un autre couloir par là, on recule en même temps qu'on les frappe...
-Que la Déesse nous vienne en aide, murmura Robinette.



My best RP for ever !
 MessagePosté le: Sam 12 Sep - 18:50 (2009) Répondre en citant  
Message
  Dark Gogo
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 103
Localisation: Nantes

Lorsque Lobelya arriva à Horizon, elle vit Neuyac en prise avec une horde de Gallus sauvage qui saccageait tout. Un détail la frappa: tous les Gallus sans exception avaient les yeux rouges. Alors que Neuyac tombait et qu'un Gallus allait lui briser les reins d'un coup de bec, elle agita son bâton et lança le sort Flèche des Ténèbres. La bête s'effondra sur Neuyac, sans le blesser. Ce dernier se redressa et courut vers Lobelya.
-Lob', cria-t-il. Merci beaucoup! J'ai failli crever... Ces poulets sont devenus fous et ont attaqué la ville. Mais ils sont comme possédés... Leur puissance a été multipliée depuis le temps où ils étaient paisibles au sud. Et regarde, leurs yeux sont tous rouges... Il y a quelque chose là dessous, Ozhora avait raison. Nous devons défendre la ville, Lob'!
-J'ai promis à Dydy de revenir dès que je saurais où tu étais, mais il est à la recherche de Dark Gogo. Lui non plus n'est pas revenu depuis notre mission en début d'après midi. Je vais me battre un peu avec toi et je devrai te laisser un moment, pour retourner voir Dydy...
-OK pas de problème... 'Tention!
Neuyac lança sa hache et trancha un Gallus en deux. Il couru la ramasser et lança à Lobelya:
-Couvre moi par derrière, je prends l'aggro... Fait gaffe à toi, ces maudits piafs deviennent intelligents!
-Pas de problème, fais attention à toi!
*Les boules de feu contournèrent Neuyac et brulèrent un Gallus qui allait tuer un civil*
-Aller, go Neuyac, en formation!
Les boules de feu et les chaines d'éclairs s'écrasèrent sur les Gallus, et les deux haches de Neuyac faisaient siffler l'air et voler le sang. Mais plus ils en tuaient, et plus il en arrivait.
-On tiendra jamais, hurla Neuyac pour couvrir le bruit d'une boule de feu qui sifflait vers un Gallus. Maintenant, en plus des Gallus, y'a des tortues qui nous chargent... Elles sont plus résistantes en plus ces connes là!
-Je suis presque out of mana, pourtant j'utilise popo, parcho et limonade à mort...
-Je commence à avoir mal à taper sans relâche...
-On va devoir reculer, lança Lobelya avec une grimace.
-Pourquoi reculer ? hurla une voix derrière eux.
-Les renforts sont là, lança une autre voix joyeuse.
Lobelya et Neuyac se retournèrent et virent Dark Gogo sur un Lydian accompagné par un élémentaliste qui semblait puissant, vu son armure et la qualité de son bâton.
-C'est moi, leur dit Dark Gogo, et voici Gogeta, un puissant mago. Vous inquiétez pas, on va les ratisser ces p'tins de piafs!
Aussitôt dit, aussitôt fait, Dark Gogo prit ses deux épées, les fit tourner dans ses mains et abattit deux Gallus d'un coup en leur tranchant leurs têtes. Son allier, Gogeta, lança sombre spiracle et cinq Gallus partirent en fumée.
-Aller, tenez bon les gars, on les tient, hurla Dark Gogo.
-Et la fille, bougonna Lobelya.
-Pardonne moi Lob', répondit Dark Gogo en esquissant sourire.
Le combat s'accéléra, et Dark Gogo et ses alliés reprenaient l'avantage. Soudain, les poulets et les tortues se replièrent sans demander leur reste.
-Victoire, lança Neuyac avec un grand sourire.
-Ne vend pas la peau du mob avant de l'avoir tué, rétorqua Gogeta, le visage sombre. Tortuzilla vit au même endroit que ces Gallus... Si sa puissance est multipliée comme les autres, même tous ensemble, on va galérer...
-Erf, soupira Lobelya. Alors qu'est ce qu'on fait?
-Pour l'instant, on attend.
-Je dois aller faire mon rapport au QG, je reviens dès que j'ai fini avec un tank et peut-être un champion, ça vous va?
-C'est nikel, répondit Gogeta.
-A de suite, lancèrent Dark Gogo et Neuyac en même temps.

A la base, Dylinrae soignait les blessures de son loup. Il se demandait ce qu'il devait faire. Aucun heal n'était à la base, et il attendait avec impatience le retour de Lobelya.
"Les temps changent" se dit-il, amèrement.
Soudain, il vit Lobelya apparaitre au centre de la pièce.
-Dydy, lança-t-elle sans lui laisser le temps de parler, on a un problème à Horizon. Les Gallus et les tortues sont devenus fous, et on craint une attaque de Tortuzilla. Et...
-Paix! Explique moi clairement s'il te plait.
-J'ai retrouvé Neuyac à Horizon, en plein combat avec des Gallus. Ils avaient tous les yeux rouges, comme possédés.
-Erf... J'ai combattu un centaure possédé moi aussi... J'ai eu de la chance d'en sortir vivant.
-Outch, oui je vois ça... Pauvre dydy, dit Lobelya en s'approchant de lui et le serrant dans ses bras.
-Aie, pas trop fort s'il te plait... Continue ton histoire je t'en prie.
-Excuse moi, fit-elle toute penaude. J'ai rejoins Neuyac dans son combat contre les Gallus. Nous étions en mauvaise posture, lorsque nous avons vu arriver Dark Gogo sur un lydian, avec un de ses amis, un puissant mage. Nous avons finalement réussi à repousser l'invasion, et les Gallus ont pris la fuite. Mais nous avons peur d'une attaque de plus grande envergure... Tortuzilla.
-Je vois, répondit Dylinrae. Je n'ai toujours pas de nouvelles d'Ozhora, ni de Trichelieux et Robinette. Et ça commence à m'inquiéter. Nous n'avons plus de nouvelles du tout depuis qu'on nous a appris l'assassinat du Grand Prêtre Largal. Je vais reprendre un peu de force et aller moi-même voir de quoi il s'agit. Tarma viendra avec moi. Et Evangelia vient de rentrer à l'instant, si tu veux, elle peut t'accompagner!
-Avec joie! Je vais la chercher et on est repartis. Bonne chance Dydy!
-Toi aussi Lob', soit prudente.
Elle lui adressa un clin d'œil et sortit chercher Evangelia. Elle la trouva en train de courir vers le bureau de Dylinrae, et lui expliqua le but de leur nouvelle mission. L'instant d'après, elles activaient toutes deux leur parchemin pour aller vers Horizon.

Dans les couloirs du Grand Temple à Laksy, le combat faisait rage. Les deux gardes ralentissaient l'avancée des guerriers et des créatures possédées, pendant qu'Ozhora les criblait de flèches. Robinette usait de tout son savoir pour maintenir les aventuriers en vie, et Trichelieux lançait ses sorts de débuffs et d'attaques contre les adversaires. Le combat s'éternisait, et le mana des sages s'amenuisait. Les gardes commençaient à fatiguer et Ozhora avait surestimé son stock de flèche. Soudain, Trichelieux poussa un cri qui fit sursauter tout le monde.
-Ils arrivent par derrière, s'exclama-t-il. Nous allons être encerclés, bloqués dans ce couloir!
-Un des deux gardes va les retenir, hurla Ozhora. Je frapperais en discontinu, une flèche sur deux de chaque coté.
Alors que le combat continuait, plus violent que jamais, un cri perçant se fit entendre:
-Aiiie, cria Robinette. Ils ont envoyé des archers. Mon bras...
Son bâton tomba par terre, et elle arracha la flèche d'un geste rageur. Appuyant sur la plaie pour que le sang ne s'échappe pas, elle ordonna à Trichelieux:
-Triche, stop DPs, viens me healer! Et soigne les autres pendant que je guéris...
-P'tin, les salopars, grinça Ozhora. Trichelieux, grouille toi merde! On a pas le temps d'attendre!
-Je fais ce que je peux, se justifia Trichelieux en utilisant toutes ses compétences de heal pour sauver Robinette.
C'est à ce moment là qu'un des deux gardes tomba à terre, mort. Les monstres se jetèrent dans le couloir et bloquèrent nos héros.
-On est cuits, chuchota Ozhora. Mais une chose est sûre : je ne me rendrai pas.
Et sur ce, il activa un de ses pouvoirs de zone. Deux secondes plus tard, tous les monstres en première ligne tombèrent, criblés de flèches.
-Stop, ordonna une voix derrière les monstres. Posez vos armes, ou bien je leur ordonne de vous tuer...
-Oh merde, chuchota Robinette. C'est la voix d'un des chefs du groupe qui contrôlent les monstres. Je jurerais que ce sont les... "Disciples de Draskota".
-Exact, répondit la voix avec un petit rictus. Les Disciples de Draskota... sont là pour le bien d'un monde corrompu. On dit que pour mieux reconstruire, il faut d'abord tout détruire. C'est notre devise.
L'homme qui parlait apparut entre les monstres. Son visage à peine ridé était sans expression, froid et dur comme le roc. Sa voix était mielleuse mais tout en elle inspirait la méfiance. C'est alors que Trichelieux s'exclama:
-Vous êtes un des sages qui m'a fait passé mon examen, s'écria-t-il. Je me souviens de vous, je vous trouvais tout à fait détestable! Mais j'étais loin d'imaginer qui vous étiez vraiment!
-Ainsi tu te souviens de moi, répondit le sage. En effet, je vivais pour la Déesse, avant. Mais on est venu me chercher. Et on m'a montré que tout n'était qu'un tissu de mensonges. Tout dans ce monde n'est que mensonge. La Déesse n'est qu'une invention qui permet de contrôler les richesses et la puissance des hommes. Toutes ces religions, les dieux Asuras, Dévas, Gaïas, tous sans exception ne sont que des illusions créées par ceux qui en tirent profits. Et cela, personne n'a su le voir. Personne sauf une.
-La sorcière, chuchota Robinette.
-Exactement, acquiesça l'homme.
-Foutaise, répondit Trichelieux. L'époque de la Sorcière, voilà le mythe. Voilà en quoi le peuple est contrôlé, voila en quoi le monde a peur. La Déesse existait, existe et existera toujours. Mais la Sorcière a vécu il y a si longtemps, et a disparu aussi vite qu'elle est apparue. Vous faites fausse route! J'ai pas raison?
-Si, répondit Robinette. Et pourtant...
-Je ne crois que ce que je vois, ajouta Ozhora.
-Pareil pour moi, renchérit le garde qui n'avait pas prononcé un seul mot depuis le début.
-Tiens, il est encore là, lui. Abattez-le.
Le visage du garde devint blanc d'un seul coup, et un des Mousticos, une sorte de moustique mutant géant, se tenant sur deux pattes et agitant un dard incroyablement long et tranchant à la place de la tête lui transperça la nuque. Un bruit d'os cassé résonna dans le couloir encore plein de monstres, et le corps sans vie du garde s'écrasa par terre. L'homme reprit:
-Si vous aviez les même preuves que j'ai eues, vous changeriez d'avis. Maintenant, assez parler. Suivez-moi, ordonna-t-il.
Les aventuriers se dirigèrent vers l'endroit qu'ils venaient de quitter lorsqu'un grand bruit se fit entendre de l'autre coté du couloir...



My best RP for ever !
 MessagePosté le: Sam 12 Sep - 18:50 (2009) Répondre en citant  
Message
  Dark Gogo
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 103
Localisation: Nantes

Lorsque Lobelya et Evangelia arrivèrent à Horizon, elles virent Dark Gogo aux prises avec des tortues indénombrables, et Gogeta en train d'essayer de repousser Tortuzilla hors d'Horizon. Neuyac, à terre, se tenait la côte droite. Du sang en avait jailli, et il tentait de stopper l'hémorragie en bloquant la plaie avec son bras. Lobelya cria en se dirigeant vers Neuyac:
-Evangelia, vas prêter main forte à Gogeta et dégage Tortuzilla d'ici. Empêche-le de blesser le mage, sinon on est cuits. Dark, j'arrive dans un instant pour t'aider... Neuyac, tiens, je vais te soigner un peu.
-Merci, chuchota-t-il alors que Lobelya utilisait un sort qui transférait une partie de sa vie dans le corps de Neuyac. Il m'a eu alors que j'aidais Dark à chasser les tortues. Il est arrivé si vite que je n'ai eu le temps de rien faire. Je suis désolé.
-Aucun problème. Maintenant que tu es un peu soigné, rentre à la base, ça vaudra mieux pour toi.
-Certainement pas, riposta-t-il. Dès que j'irai un peu mieux, je retournerai au combat! En attendant, va aider Dark, il commence à galérer je crois.
Sur ce, Lobelya lança un sort qui tua quelques tortues autour de Dark Gogo. Ce dernier, dans sa lutte acharnée, avait appris une nouvelle capacité très pratique, surtout lorsque toutes ces tortues l'entouraient. Apocalypse, une attaque qui alliait la puissance du feu aux épées, et lorsqu'il tournoyait, tous les monstres autour de lui étaient tués. Cependant, cette technique requérait une dépense d'énergie exceptionnelle, et fatiguait vite le lanceur. Les épées de Dark Gogo tournaient si vite qu'on ne voyait que les trainées d'aura verte et bleu luisante sous le soleil. Pourtant, le nombre de tortues ne descendait pas... C'est alors que la voix de Gogeta se fit entendre:
-Dark! Viens nous aider. Dis à l'élem de taper Tortuzilla! On n'y arrivera pas à deux alors que vous faites joujou avec les monstres de bas level. On a déjà réussi à l'éloigner un peu de la ville, il ne devrait pas causer trop de dégats...
-Lob', cria Dark Gogo, tu as entendu ce qu'a dit Gogeta? Allons les aider!
-Pas de problème, répondit Lobelya. Mais s'il te plait, surveille mes arrières, je n'ai pas une aussi grande esquive que toi!
-Je suis là pour stopper les autres monstres, lui dit une voix faible dans son dos.
C'était Neuyac qui s'était levé, à peine guéri de ses blessures, mais envieux d'aider ses camarades. Dark Gogo adressa un signe de tête à Neuyac. Tout ceci le fatiguait. Tortuzilla, d'un coup de queue, fit voler Evangelia dans les airs. Gogeta utilisa la magie pour la déposer à terre sans la blesser. Puis elle se dirigea vers Lobelya. Dark Gogo se mit en travers de son chemin, mais d'un coup de tête bien sentit, la grosse tortue fit voler l'assassin qui atterri près de son alliée. Lobelya se pencha pour saisir Dark Gogo et le remit sur pieds. Ce dernier la remercia et lui confia:
-On ne s'en sortira pas. Il doit bien y avoir quelque chose à faire pour la vaincre...
-Regarde, Dark, chuchota Lobelya. Ses yeux... Du sang en sort.
En effet, on aurait dit que la tortue pleurait, mais pleurait du sang.
-Elle risque de se vider de son sang à ce rythme, suggéra Dark Gogo.
-En effet, répondit Lobelya. C'est le moment de frapper, Dark. Tu es prêt? On va la saigner! Je le débuffs et l'attaque à la tête. Cours autour de lui pour l'attirer.
-A vos ordres, mam'zelle, s'exclama Dark Gogo. Yhaaaa!!!
Et, dans un élan de rage, Dark Gogo chargea son adversaire, courant tout autour de la tortue, du plus vite qu'il pouvait. Tortuzilla, lourde et lente comme elle était, n'arrivait pas à toucher son assaillant, et frappait dans le vide sans le toucher. Gogeta, quant à lui, dit à Evangelia:
-J'ai compris son plan. Il fatigue Tortuzilla. Tu t'appelles comment déjà? Evangelia? Ecoute-moi bien, tu vas passer sur le flanc droit de la bête et la cribler de coup juste sous sa carapace. Tu me feras un signe quand tu verras du sang perler de la blessure, et je jetterai un sort très puissant qui pourrait bien me faire perdre toute mon énergie. Dès que tu m'auras fait le signe, reviens vers moi. Compris?
-Reçu cinq sur cinq, chef, répondit Evangelia. Gooooo!
Elle s'élança, et arriva sur le flanc droit de l'animal. Elle commença à la frapper en hurlant à Dark Gogo:
-Dark, continue à courir pour l'attirer! Gogeta va lancer un sort très puissant pour l'achever.
-Ca roule, lui lança Dark Gogo. Et si ça ne suffit pas, tu m'indiqueras l'endroit exact où frapper, et je lui réserve un coup dont il se souviendra. Lobelya est en train de le débuffer.
-Parfait, répondit Evangelia plus pour elle même que pour son compagnon. Fais gaffe à toi, Dark. Un mauvais coup, et...
"Aller, bientôt" pensa-t-elle très fort dans sa tête. "Tu va crever, sale bête!"
Quelques secondes plus tard, elle poussa un cri de joie. Le sang de Tortuzilla commençait à perler. Alors, elle fit le signe à Gogeta et se rapprocha de lui. Ce dernier commença l'incantation de son sort, et s'entoura de particules violettes. Il puisait l'énergie obscure de tout ce qui l'entourait, toutes les plantes, les arbres et les petits animaux qui n'avaient rien demandé et qui se cachaient dans leurs terriers. Puis il fit un geste complexe avec son grand bâton, leva la main et un rayon violet fila vers la tortue, et frappa en continu durant quatre secondes. Un grand cri fit vibrer la ville et la vallée sur un rayon de trois kilomètres. La terre elle-même se mit à trembler légèrement. Tortuzilla s'ébroua, et s'écroula sur le sol. Les aventuriers retinrent leur souffle. Tortuzilla, bien que très blessée, s'était relevée. Elle regarda Gogeta s'écrouler par terre, retenu par Evangelia, et attaqua cette proie qui lui semblait plus facile. Sa vision se réduisait, ses forces l'abandonnait. Dark Gogo dit à ses deux camarades:
-Je vais l'achever. Enfin, j'espère. Elle a l'air mal en point.
-Bonne chance, lui dit Neuyac, tuant toujours les monstres qui entouraient Lobelya.
-Moi je vais aider Neuyac, répondit cette dernière. Bonne chance Dark. Essaye de pas te blesser...
"Je rêve, ou ils s'inquiètent pour moi?" se demanda Dark Gogo. "Ca voudrait dire... Qu'ils éprouvent des sentiments pour moi, quels qu'ils soient?"
Mais, laissant le combat occuper toute son attention, il laissa ses pensées de coté. Il courut vers la bête et chargea à une vitesse extrême. On appelait cette attaque la charge de l'ombre. La tortue fut éjectée tellement le coup était brutal, puis regarda son adversaire qui venait de lui infliger ce coup. Qui sait ce qui a traversé l'esprit de la grande tortue lors des derniers instants de sa vie? Personne ne pourra le dire. Toujours est-il que Dark Gogo la lacéra de coups en utilisant danse funeste, et Tortuzilla s'écrasa sur le sol. Ses yeux se fermèrent. Elle était morte.
Dark Gogo s'écroula sur les genoux, lâchant ses deux épées à coté de lui. Il était épuisé de son combat. Il entendit derrière lui les derniers monstres qui fuyaient vers les collines du sud, et ses alliés accourant vers lui fut le dernier son que capta ses oreilles avant qu'il ne s'évanouisse.


-Ne bougez plus, ordonna Dylinrae, le chef des TearsOfBlood. Un pas de plus, et vous finissez tous en pièces.
Le clerc déchu se retourna et regarda les deux aventuriers qui venaient d'arriver. Un assassin et un tank. Il se mit à rire:
-Héhéhé, encore deux volontaires pour notre petite fête, on dirait...? C'est très aimable à vous de vous joindre à nous.
-Hum, vous n'avez pas l'air de me prendre au sérieux, répliqua Dylinrae. Tarma, montre-lui si on plaisante ou pas!
-Ca marche, répondit Tarma avec un grand sourire.
Tarma était un paladin, un guerrier saint doté d'une défense sans égale. Né dans une famille de quatre enfants, il était le dernier de sa famille et aussi le seul garçon, au grand soulagement de son père qui se sentait un peu seul au milieu de toutes ces filles. Tarma avait grandi sous le signe de la guerre. Son père avait servi dans l'Armée Royale de Laksy et lui avait appris les bases du combat alors qu’il n’était qu’un jeune enfant, et lui-même était rentré dans l'Académie Militaire de Laksy. On l'avait entrainé à subir les coups et à développer sa défense. Véritable machine de guerre, il n'en restait pas moins très humain, et tuer lui donnait toujours la nausée. Il se dévouait corps et âme à ses alliés, et ne rechignait jamais lorsqu'une mission lui était confié.
Il se lança à l'assaut des monstres devant lui, frappant avec violence de sa grosse masse, et se protégeant des attaques grâce à son bouclier. Un monstre tomba à ses pieds, deux monstres, quatre monstres... Il enchainait les attaques d'un gracieux mouvement du poignet. Dylinrae, derrière lui, achevait les monstres qui passaient à coté de la masse de Tarma.
Le clerc déchu sourit, découvrant ses dents blanches et parfaites. Il n'avait pas bougé depuis le début du carnage orchestré par Tarma et Dylinrae. N'y tenant plus, Ozhora, qui était le plus prêt du clerc, se retourna et lui décocha une droite fulgurante. L'homme tomba deux mètres plus loin, le nez en sang. Il se releva, et, ne souriant plus du tout, ordonna à ses monstres:
-Tuez les... Tous!
Les monstres se jetèrent sur les trois captifs, alors que Dylinrae et Tarma les avaient rejoins. Ce dernier chuchota:
-Tous derrière moi! En formation. Où sont vos armes?
-Ils les ont prises, maudits soient-ils, répondit Trichelieux. La mienne est près des geôles si ils ne l'ont pas changée de place.
-On va voir si on peut les récupérer, et on se casse, lui dit Dylinrae. Vas y Tarma, on te suis!
Ils avancèrent, petit à petit, gagnant du terrain sur les monstres. Du sang coulait de leurs yeux, à presque tous, ce qui étonna nos héros. Bientôt, ils arrivèrent près des geôles. Les monstres avaient disparu, ainsi que le clerc déchu qu'avait frappé Ozhora. Leurs armes étaient toujours là, dans un coin. Ils les récupérèrent, et allaient repartir lorsque Dylinrae dit:
-Je continue pour ma part. On est si près du but...
-Je viens, lui dit Trichelieux. Je veux faire payer les crimes des Grands Prêtres.
-Moi de même, répondit Robinette. Je n'ai pas vécu tout ça pour m'enfuir maintenant!
-J'en suis, enchaina Ozhora. Je dis toujours qu'il faut finir ce qu'on a commencé.
-Bon, voilà qui est bien, leur dit Dylinrae. Tarma, tu passes devant, comme toujours?
-On n'échappe pas à ses obligations, lui répondit Tarma avec un sourire. Allez, c'est parti!
Le groupe longea le couloir, descendit l'escalier et tomba sur une porte lourde sur lequel un écriteau dissuadait les visiteurs d'entrer. Dessus était dessiné une tête de mort entouré de dagues. Tarma poussa la porte, sans succès. Elle était verrouillée de l'intérieur. Alors elle leva sa masse et l'abattit de toutes ses forces sur la porte, qui vola en morceau. Quelle ne fut pas leur surprise lorsqu'ils découvrirent un laboratoire souterrain abandonné. Trichelieux siffla:
-Ben dis donc... J'étais loin d'imaginer qu'il y avait ça derrière cette porte la dernière fois que je suis venu.
-Tu es déjà venu, couina Robinette, qui failli s'étrangler. Comment as-tu osé? On nous avait bien défendu de descendre au sous sol.
-Oh tu sais... répondit Trichelieux en lui glissant un clin d'œil.
-On vient de partir d'ici, murmura Ozhora en passant son doigt sur la grande table au centre.
C'était une grande pièce rectangulaire, qui s'étendait sur presque tout le diamètre du bâtiment, éclairé uniquement à la lumière artificielle. Des traces de grosses machines étaient encore bien visibles sur la table. Mais le plus impressionnant, c'étaient les grandes cuves, de tailles différentes, qui étaient contre tous les murs. Il devait en avoir des centaines, voire plus.
-Whaou, s'écria Robinette qui s'était avancée un peu plus profondément dans la salle, cette cuve est immense! On pourrait mettre au moins... Abhuva.
Ils se regardèrent tous, tour à tour. Un étrange malaise s'empara d'eux. Abhuva était un grand dragon extrêmement puissant, tellement puissant qu’on ne pouvait le vaincre seul. Dylinrae prit la parole:
-Bon, il est clair que nous arrivons un peu trop tard. Tout a disparu, et ce qui n'a pas pu être emmené à été détruit. Ces cuves ne pourront plus servir...
-Venez voir, cria Trichelieux.
-T'es où? demanda Ozhora.
-Par ici! C'est dingue... Regardez, dit-il lorsque tout le monde fut rassemblé autour de lui.
Dans un petite cuve, un lapin lunaire était maintenu par des liens. Il baignait dans un liquide rougeâtre, de la même couleur que ses yeux.
-C'est donc ça, dit Dylinrae, plus pour lui-même que pour ses compagnons. C'est ici qu'ils faisaient les tests sur les animaux, c'est pour ça que certains dans la nature avaient les yeux rouges, et étaient beaucoup plus brutaux et puissants que d'habitude...
-Ca ne présage rien de bon, dit Ozhora.
-Bon, sortons d'ici, ordonna Dylinrae. Et rentrons à la base. Je suis fatigué, et il commence à se faire tard. De plus, il faudra que je parle aux maires de Laksy et de Rondo... Au sujet de ce qu'on vient de voir.
-J'irais si tu veux, lui dit Ozhora.
-Non, ne t'inquiète pas, ça me sortira un peu...
-Comme tu veux.
Une fois sortis, ils se séparèrent, Dylinrae se dirigea vers la mairie de Laksy pendant que les autres se téléportaient à la base. Ils allaient peut-être enfin s'accorder un moment de répit...



My best RP for ever !
 MessagePosté le: Sam 12 Sep - 18:50 (2009) Répondre en citant  
Message
  Dark Gogo
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 103
Localisation: Nantes

Lorsque Dark Gogo se réveilla enfin, il n'avait aucune idée de l'heure qu'il était, ni combien de temps il était resté inconscient. Il aperçu Evangelia qui parlait avec Robinette à quelques pas de lui. Il referma les yeux, et pensa à ce qui s'était passé. Rossnix enlevé, l'attaque de Tortuzilla, la défense d'Horizon. Etait-ce vraiment là son destin? Se battre, sans arrêt, tuer jusqu'à mourir... ou en mourir. Dark Gogo sentit une foule de sentiments monter en lui. Une impression qu'il n'avait pas ressentie depuis qu'il était sorti de la Guilde des Assassins. Avait-il le droit, le droit d'éprouver des sentiments? Il se souvint de ce qu'il avait ressenti lorsqu'il s'était jeté sur Tortuzilla. Ses compagnons s'étaient inquiétés pour lui. Ce qui signifiait qu'il n'était pas qu'une simple carte qu'on défausse quand il est temps de s'en débarrasser. Toutes ces questions se bousculaient dans sa tête, et il se demandait s'il n'allait pas en devenir fou. Mais c'était vrai, il avait des sentiments pour ses compagnons, aussi étrange que cela puisse paraître. Il se surprit lui même à trouver les deux filles qui parlaient à coté de lui... jolies. Il s'étonna de trouver que Neuyac et Caster était des... amis. Le seul et réel ami qu'il n'ait jamais eu, c'était Gogeta, mais c'était bien avant que tout sentiment ne disparaisse de lui, et ce lien là était resté intact. C'était comme si une partie de lui renaissait, et cela lui apportait de la joie, mais aussi de la tristesse en pensant aux temps passés. Puis il chassa toutes pensées d'un geste de main mental. Il était là pour agir, pas pour penser. Il ouvrit de nouveau les yeux, et vit la tête d'Evangelia juste devant la sienne.
-Coucou, dit-elle en riant. Te voilà enfin! Ca fait deux jours que tu es endormi, on commençait à avoir peur. Enfin, tu es réveillé, c'est ce qui compte.
Elle se recula, laissant le loisir à Dark Gogo de s'asseoir sur son lit. Il passa sa main dans ses cheveux et cligna plusieurs fois des yeux.
-Deux jours, s'exclama-t-il. Deux jours, répéta-t-il, hébété.
-Ouep, deux jours, répondit Evangelia en souriant. Deux jours que nous nous relayons pour te surveiller. Je crois que tu as fait des cauchemars...
-Je... n'en ai aucun souvenir. Merci d'avoir veillé sur moi, ajouta-t-il avec un faible sourire.
-Oh, c'est rien! Ca serait dommage de te perdre, dit-elle en souriant à son tour. Au fait, Gogeta est parti hier. Il m'a dit de te donner ça *Elle lui tendit une lettre écrite par Gogeta* et il te transmet son bonjour et ses vœux de rétablissement. Bon, maintenant que tu es réveillé, tu vas sûrement vouloir que je parte. Ils t'ont mis en sous-vêtements, je suppose que tu étais plus à l'aise, dit-elle en rougissant très légèrement. Je vais te laisser te lever, ajouta-t-elle en se dirigeant vers la porte.
-Non, reste, répondit Dark Gogo. S'il te plait, ajouta-t-il maladroitement.
-Bin, si tu veux, murmura-t-elle.
Elle prit une chaise et s'assit près du lit de Dark Gogo. Ce dernier la regarda faire, puis fixa le mur en face en silence. Aucun des deux ne parla pendant quelques minutes, puis Evangelia prit la parole:
-On a tous été très inquiets pour toi, lui confia-t-elle. Ton ami Gogeta a utilisé un sort extrêmement puissant, dont je n'ai jamais entendu parler. Je ne sais pas où il a appris quelque chose de ce genre, mais c'était impressionnant. Lui aussi à perdu connaissance, mais il s'est vite remis. Lobelya a exigé les meilleurs soigneurs pour Neuyac, Gogeta et toi. Je ne l'avais jamais vue aussi bouleversée.
Un grand silence accueilli cette dernière remarque, et Evangelia regarda Dark Gogo de profil. Il semblait perdu dans ses pensées, soucieux.
-Que se passe-t-il? demanda-t-elle.
-Je ne sais pas, finit-il par lâcher. Je ne sais plus. J'ai perdu Rossnix. J'ai perdu mes parents. J'ai perdu tout sentiment humain. Pourtant...
-Oui? s'enquit-elle.
-Pourtant, répéta Dark Gogo en cherchant ses mots, il y a quelque chose de nouveau en moi depuis que j'ai rejoint la guilde. Avant, j'étais seul. Maintenant, je suis avec vous. Et de savoir que vous vous êtes tous inquiétés pour moi... réveille quelque chose de nouveau, enfoui dans un endroit de mon cœur que je ne pensais pas pouvoir retrouver un jour. J'éprouve des sentiments pour vous. Est-ce bien? Je ne sais pas, je suis un assassin, et un assassin ne doit pas éprouver de sentiments...
-Je vais te dire un secret, Dark. Avant d'être une championne, je suis d'abord un être humain. Nous ne descendons pas du même dieu, mais je crois que pour toi et pour moi, c'est la même chose. Avant d'être un assassin, tu es d'abord un être humain. Et c'est normal pour un être humain d'éprouver des sentiments. Tu ne crois pas?
-Si, concéda-t-il après un instant de réflexion. Oui tu as raison.
-Après, rien ne t'empêche, pour tes missions, de refouler tes sentiments. Mais c'est dur, et ce pour tout le monde. Imagine que ta mission soit de tuer Gogeta...?
-Jamais je ne ferais une chose pareille, s'indigna-t-il.
-Et bien voilà en quoi tu es un être humain, tu as des sentiments pour Gogeta qui t'empêcheront de le tuer. C'est une preuve parmi tant d'autres, ajouta-t-elle avec un sourire.
Puis elle se leva et déposa un baiser sur la joue de Dark Gogo, qui rosit légèrement. Et elle quitta la pièce en criant "Il est réveillé" d'un ton joyeux.
Dark Gogo eu un goût amer dans la bouche. Il savait qu'elle avait raison, et ça lui faisait bizarre. Parce que c'était nouveau, c'était quelque chose qu'il avait oublié et qu'il devait apprendre à nouveau. Une larme perla à son œil. C'était ça, les sentiments, ça faisait rire ou pleurer.
"Ross, où es-tu?" demanda-t-il en silence.
Puis il ouvrit la lettre que Gogeta avait écrite pour lui, et lu en silence:
"Salut Dark,
Je serais sûrement parti lorsque tu recevras cette lettre. Sache que j'ai été ravi de te revoir, mais le destin m'appelle ailleurs. Je serais bien resté, mais j'ai d'autres chats à fouetter... Cette histoire de Tortuzilla se répand comme une trainée de poudre, et le mystère qui en résulte est loin d'être élucidé. Quant à ton Rossnix, si je trouve une trace de lui, je te promets de me concentrer uniquement sur sa recherche. Sur ce, je te souhaite un bon rétablissement,
Ton ami Gogeta."
Dark Gogo referma la lettre alors que Dylinrae entra dans la chambre, refermant la porte à clef derrière lui.
-On sera plus tranquille ainsi, murmura-t-il.
-Salut Dylin, dit Dark Gogo. Comment vas-tu?
-Bien, bien, répondit l'autre avec un soupir las. C'est surtout toi, comment ça va?
-Un peu mal à la tête... Mais sinon ça va.
-Bon, tant mieux, parce qu'on va avoir besoin de toi sous peu. Je vais t'exposer la situation, et ensuite je laisserai les autres venir te voir. Voila, Tortuzilla a été tuée, et les monstres aux sud d'Horizon maîtrisés. Ils sont sous bonne garde, mais tous ceux qui avaient les yeux rouges meurent au bout d'un moment. Ils perdent leur sang, qui s'écoule par leurs yeux, c'est bon à savoir. A Laksy, le Grand Prêtre Largal, ainsi que le Haut Conseil des Grands Prêtres ont été assassinés. On n'a pas trouvé les assassins, et les Asuras sont soupçonnés d'avoir orchestré ce meurtre. Pour l'instant, en l'absence de preuves, personne n'a été jugé coupable. On a découvert l'endroit où les expériences sur les animaux étaient effectuées: au sous-sol du Grand Temple Deva de Laksy. Les Disciples de Drakosta s'y étaient installés, au nez de leurs ennemis. C'était leur quartier général, et ils ont désertés les lieux juste avant que Tarma, Robinette, Trichelieux, Ozhora et moi-même ne les démasquent. Je te toucherai un mot à leur sujet lorsque je t'appellerai pour une nouvelle mission. Et les habitants d'Horizon ont voulu vous offrir quelque chose, à Lobelya, Neuyac, Evangelia, Gogeta et toi. Pour toi, comme ton armure a été un peu cassée par la force de Tortuzilla, ils t'ont fabriqué la plus belle armure qu'ils aient jamais faite. Elle est dans ton armoire, ainsi que tes épées et ton capuchon. Voila, je t'ai tout dit. Ah, non... T'as eu de la chance de t'en sortir, mais je suis heureux que tu sois de retour parmi nous, acheva-t-il avec un maigre sourire.
Puis il se leva et ouvrit la porte. Dark Gogo put distinguer les silhouettes de Robinette, Lobelya et Ozhora au dehors.
"Ca fait du bien de se sentir un peu apprécié" se dit-il finalement, avant de voir Robinette s'engouffrer dans la chambre avant tout le monde, un grand sourire à la bouche.


Ailleurs, dans le monde de Rappelz, les choses bougeaient. L'armée de la grande cité de Laksy se préparait au combat. Les moyens mis en œuvre dans l'effort de guerre était considérable. Les Asuras de Katan, dirigés par le presbytère, étaient sur le pied de guerre. Ils étaient accusés de meurtre et de violation de pacte par les Deva. Ces derniers étaient hors d'eux lorsqu'un étrange voyageur leur fournit la preuve de l'implication du presbytère dans l'assassinat des Grands Prêtres, et déclarèrent l'état de guerre presque aussitôt après. Quant au maire d'Horizon, il n’avait encore rien annoncé d’officiel quant à leur position dans la guerre. Toute trace des Disciples de Draskota avaient disparu. Du moins, pour les autorités de la paix...
Une semaine s'était écoulé depuis que Tortuzilla avait été vaincu. Le monde était instable, mais rien d'important n'avait encore été réalisé. Les Disciples de Draskota n'avaient redonnés aucunes nouvelles, et les deux peuples en guerre n'avaient pas encore commencer les hostilités.
Ailleurs, dans un endroit froid et glacé, perdu dans une contrée oubliée, deux silhouettes se découpaient à l'entrée d'une caverne, dissimulé par la neige. Ils parlaient fort pour couvrir le bruit du vent qui soufflait dans la vallée avoisinante:
-Tu as bien compris? demanda une voix d'homme.
-Oui... Ca sera une parti de plaisir, répondit une voix féminine. J'en aurais pas pour longtemps.
-Bien, bien... Le chef s'impatiente, et il s'avère que tu es la seule à pouvoir remplir cette mission. Alors va, Amyres, et ne traine pas en chemin.
-Jamais, répondit-elle avec un sourire. Je serais de retour plus vite que tu ne le crois.
-Bonne chance, ajouta l'autre. Notre succès dépend en parti de ta réussite.
La jeune femme qui parlait activa son parchemin de téléportation, et disparu, laissant l'homme seul. Il attendit quelques instants, puis repartit vers l'intérieur de la caverne, les mains derrière le dos et l'air pensif.



My best RP for ever !
 MessagePosté le: Sam 12 Sep - 18:51 (2009) Répondre en citant  
Message
  Dark Gogo
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 103
Localisation: Nantes

Dark Gogo réveilla Lobelya très tôt ce matin la. Celle-ci se leva en grognant et demanda en bougonnant:
-Pourquoi si tôt Dark? Il n'est même pas cinq heure du matin...
-Parce que... répondit Dark Gogo d'un air énigmatique.
-Bon, de toute façon, maintenant que je suis réveillée, ça ne change rien.
-Tu sais, nous avons du chemin à parcourir avant que nous puissions nous téléporter. C'est pour ça que je veux partir de nuit.
-Oui, je sais, il semblerait que l'ennemie ai infiltré le centre de contrôle des téléportations, et qu'ils peuvent connaitre toutes les destinations des téléportés aux alentours des grandes villes.
-Oui, et nous devons nous téléporter assez loin du quartier général pour qu'ils n'aient pas l'endroit exact de son emplacement. Ils sont mieux organisés que tous, et ont l'avantage de la surprise. Je crois que personne ne sait qui ils sont réellement...
-En effet... Bon, sort maintenant! Je suis encore à moitié nue, faut que je m'habille!
-Milles excuses, chuchota Dark Gogo. Je sort, mais ne reste pas trop longtemps dans la salle de bain, lança-t-il avec un sourire.
-Peuf, tu serais bien surpris, répondit-t-elle en lui jetant son oreiller au visage d'un air faussement outrée.
Dark Gogo rejeta l'oreiller sur le lit et sortit en riant sous cape. Sept minutes plus tard, Lobelya sortit de sa chambre, fin prête. Dark Gogo était adossé contre le mur, dans la fraicheur du matin. Seules les étoiles perçaient la nuit encore noir.
-Bien, tu as été rapide, murmura Dark Gogo.
-Je te l'avais dit, rétorqua Lobelya sur le même ton. Bon, dis moi maintenant pourquoi on part à cette heure la?
-Parce que d'un, on nous repérera moins facilement dans le noir, de deux, mon esquive est plus grande lorsqu'il fait sombre, et de trois... j'adore me promener la nuit, acheva-t-il avec un grand sourire.
Lobelya soupira, mais du se rendre à l'évidence que son compagnon avait raison, au fond, il leur fallait être très discret. Elle regarda Dark Gogo de biais. "C'est vrai qu'il a de la gueule, quand on y pense" se dit-elle. Puis il tourna la tête vers elle et lui demanda:
-Tu es prête? Ca ne sera pas une partie de plaisir, mais je te jure de te protéger durant chaque secondes de cette mission, quitte à me sacrifier pour toi.
-Oui, je suis prête, souffla-t-elle. Merci de ton dévouement pour moi, j'essaierais de faire de même pour toi.
-J'y compte bien, répondit Dark Gogo avec un sourire en coin. Aller, on y va.
Et ils s'éloignèrent rapidement du Quartier Général des TearsOfBlood.

A Horizon, un homme étrange s’approchait de la mairie de la ville. Son visage était impénétrable, ses cheveux d’un blanc éclatant et ses yeux d’un bleu azur. Une petite moustache blanche venait terminer cet étrange visage. Il portait une longue cape de voyage, et des habits qu’on ne voyait jamais dans le monde de Rappelz, orange et rouge, avec des symboles anciens dispersé sur son vêtement. Il ne faisait même pas jour, et tout le monde dormais. Mais il avait rendez-vous avec le maire d’Horizon, ou plus précisément, le maire d’Horizon avait rendez-vous avec lui. Lorsqu’il arriva devant le bureau du maire, il frappa trois coup sec, et un « entré » d’une voix encore fatigué lui parvint. Il rentra, refermant avec soin la porte derrière lui.
-Bonjour, commença le maire. Je vais peut-être enfin savoir que me vaut cette visite si tôt ?
-En effet, monsieur le maire, répondit l’autre. Cela concerne la guerre qui va inévitablement commencer à prendre une ampleur démesuré, ainsi que la position d’Horizon dans cette guerre…
-Continuer je vous pris.
-Horizon ne doit pas prendre parti dans cette guerre, vous n’en ressortirez qu’affaibli. Mais pour votre économie, vous allez vendre des armes de guerre aux deux peuples. Votre richesse en sera considérablement accru.
-Je comprend ce que vous voulez dire, mais nous sommes des pacifistes. Nous ne commercialisons pas les armes, ou très peu.
-Et bien, voila un bon moment pour s’y mettre. Je veux tous les ouvriers dans les usines d’armements. C’est un ordre que je vous conseil de suivre. Dans le cas contraire, j’aurais du soucis à me faire pour vous… et votre peuple ! Bonne journée.
Sur ce, il sortit et disparu dans le matin naissant, laissant le maire seul dans son bureau, abasourdit.

Le soleil se levait à peine lorsque Dark Gogo et Lobelya arrivèrent au cœur d'un sombre forêt. Dark Gogo leva la main et ordonna:
-C'est ici que nous allons nous téléporter.
-C'est quand tu veux, répondit Lobelya. De toute façon, tu sais très bien que je te suivrais partout où tu iras... Dans le cadre de la mission, bien sur, s'empressa-t-elle d'ajouter.
-Bien, c'est partit dans ce cas.
Lobelya devina le demi sourire et le regard que lui lançait Dark Gogo à travers son capuchon. Mais elle n'eu pas le temps d'y penser, car il s'était déjà téléporter, et il fallait qu'elle se dépêche. Trois secondes plus tard, elle était de nouveau aux cotés de son compagnon. Celui-ci était immobile, sa grande cape flottait au gré du vent violent qui régnait sur la plaine qu'ils venaient d'atteindre.
-Que ce passe-t-il? demanda Lobelya.
-Rien, répondit Dark Gogo. Rien pour l’instant… Mais ça pourrait venir plus vite qu’on ne le pense.
-Ah bon ? Je…
-Il faut avancer, coupa-t-il. Tu vois ces petites falaises la bas. ? Il faut les atteindre avant midi. Sinon, je crains que notre mission soit en péril.
-Mais…
-Tais toi donc un instant veux tu ?
Sur ce, il démarra en trombe, luttant contre le vent plus que violent qui s’était levé. Lobelya grogna et couru après lui pour le rattraper.
-Hey Dark, demanda-t-elle un peu plus brusquement qu’elle n’aurait voulu, explique moi un peu ce qui se passe ! Tu ne dis rien et tu te comporte bizarrement, il y a quelque chose qui ne va pas, je le sens ! Tu viens de changer de comportement en quelques secondes. Hé, tu m’écoute ? Si tu avais un minimum de sentiments pour moi, tu n’irais pas aussi vite contre ce vent et tu ne me traiterais pas comme moins que rien !
-Des sentiments, siffla Dark Gogo. Je ne sais même pas donner un nom ni décrire les sentiments que j’éprouve, alors comment pourrais tu les connaitre mieux que moi ?
-Parce que moi, cria-t-elle, moi j’éprouve des sentiments, contrairement à toi ! Toi, tu t’en fou, tu ne ressens rien pour personne !
Dark Gogo s’arrêta brusquement et la regarda. Elle lui fit face et continua d’une voix vibrante de colère :
-Toi, tu peux faire ce que bon te semble, rien ne te touche ! Mais moi, je vie au fil des sentiments que j’éprouve ! Tu te cache même derrière ton capuchon, acheva-t-elle dans un murmure presque inaudible dans le fracas du vent.
Dark Gogo se tenait droit, sa cape flottant au gré du vent. Et en une fraction de seconde, une goutte brillante s’échappa vers le sol. Lobelya tendit la main, attrapa la gouttelette du bout du doigt avant qu’elle ne soit emportée par le vent et la regarda avec surprise. Dark Gogo porta sa main à son capuchon et le souleva, laissant ainsi le loisir à Lobelya de voir son visage. Elle le regarda avec stupéfaction : des larmes coulaient des yeux de son compagnon. Sans un mot, elle s’approcha de lui jusqu'à ne laisser qu’une infime distance entre eux. Alors, il l’attira contre lui en la tenant par la taille. Elle se laissa faire sans résister, passa sa main dans son dos et posa sa tête sur son épaule. Leur deux mains libre se joignirent ensemble et ils restèrent dans bouger pendant de longues minutes…
-J’ai eu tout d’un coup l’impression d’entendre mon orc dans le lointain, lâcha-t-il dans un murmure.
-… Je suis désolée.
-Ne t’en fais pas pour ça…
-J’ai été idiote, renchérit Lobelya. Je n’ai pas assez dormi et j’ai à peine manger ce matin… J’avoue m’être emportée trop facilement.
-N’importe qui aurait fait pareil, lui assura-t-il.
Ils restèrent encore quelques instants sans bouger, puis Dark Gogo déclara qu’il était temps d’y aller. Lobelya acquiesça, et ils s’écartèrent l’un de l’autre. Mais alors qu’elle aller lui lâcher la main, il la resserra et lui glissa un sourire de biais. Elle le questionna du regard.
-Assez de questions, répondit Dark Gogo qui avait compris ce qu’elle voulait dire. Allons-y…
-Tu as raison, répondit Lobelya en esquissant un sourire à son tour.
Ils se dirigèrent d’un bon pas vers leur destination. Le vent s’était un peu calmé depuis qu’ils étaient arrivés sur la plaine. Ils arrivèrent près de la falaise un peu avant midi.
-J’ai un faim de louve comme pas possible, pas toi ? demanda Lobelya.
Le ventre de Dark Gogo lança un grand bruit juste à ce moment la.
-Tu as ta réponse, lui répondit-il. Je pensais que traverser cette plaine nous prendrais moins longtemps. Fort heureusement, nous ne sommes plus très loin de notre destination. Tu as apporter quelque chose à manger ?
-Erf, non, tu m’as tellement pressée ce matin que je n’ai rien pris…
-Aucune importance, j’ai ce qu’il faut pour deux. Regarde…



My best RP for ever !
 MessagePosté le: Sam 12 Sep - 22:50 (2009) Répondre en citant  
Message
  Dark Gogo
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 103
Localisation: Nantes

Une petite demi-heure plus tard, il ne restait rien de ce qu’avait apporté Dark Gogo, tout avait été mangé.
-Me suis régalée, lança Lobelya. Je te remercie d’avoir penser à moi.
-Pas de problème. Il fait bon à l’ombre des falaises… Dis, tu ne trouve pas ça étrange que Dylinrae nous ais laisser partir en mission seuls, toi et moi ?
-Hein ? De quoi parles-tu ?
-Et bien, sachant qu’il à un faible pour toi, peut-être aurait-il été jaloux de nous voir partir…
-Oh, non, ce n’est pas le genre de Dydy… Et puis il nous fait confiance.
-Confiance… Comment peut-on encore faire confiance dans un monde de traitrise et de trahison ? Regarde, il n’y a même pas trois heures, nous étions enlacés toi et moi… Si il avait été la, qu’aurait-il dit ?
-S’il avait été la, répondit Lobelya avec un sourire, nous n’aurions pas fait ça. Il est parfois bon d’avoir ses petits secrets, n’est-ce pas ?
-C’est vrai.
Ils se turent tout deux, et seul le bruit du vent venait déranger le silence qui s’était installé.
-Je peux te poser une question ? demanda Dark Gogo après un moment.
-Hum ? Oui, vas-y je t’écoute…
-Qu’est ce que ça signifie pour toi… L’amour ?
Lobelya tourna la tête vers Dark Gogo en entendant cette question, et fronça les sourcils.
-Pourquoi cette question ? se décida-t-elle enfin à répondre.
-C’est touchant ce que vous raconter la, lança une voix au dessus d’eux. Continuer je vous pris !
Dark Gogo s’était levé d’un coup, et avait sortit ses épées à une vitesse incroyable. Lobelya se rapprocha de lui, et ils regardèrent au sommet de la petite falaise. Une jeune femme s’y trouvait, et, d’un mouvement gracieux, elle sauta et sembla voler jusqu’au sol.
« Qu’elle est belle » se dit Dark Gogo. « Mais je crains que nous allons devoir la combattre »
-Vous en avez mis du temps, les tourtereaux, lança la mystérieuse jeune femme. Je vous…
-Qui êtes-vous ? coupa Lobelya.
-Du calme, petite peste. On ne vous a jamais appris à vous taire lorsque quelqu’un parle ?
Lobelya plissa les yeux. Personne n’avait jusqu’alors osé lui parler de cette façon, et les seuls qui avait tenter avaient tous mal fini. La jeune femme repris :
-Mon nom est Amyres, et mon devoir aujourd’hui est plutôt simple : vous empêcher par tous les moyens de mener à bien votre mission. Ca ne devrait pas poser trop de complications, qu’en penser vous ?
-A deux contre un, j’ai peur pour vous, cracha Lobelya.
-Aurais-je oublier de préciser que je suis une cabaliste ? Je suis une experte dans le contrôle des créature.
Sur ce, elle fit apparaitre deux guerrier squelettes devant elle.
-Le combat risque d’être plus serrer, ajouta-t-elle avec un sourire.
-Lobelya, ce sera un combat à mort, lança Dark Gogo. Je compte sur toi…
-Sans problème, Dark.
Sur ce, Dark Gogo chargea sans autre forme de procès, les deux épées en avant, visant les deux squelettes. Une vague de souvenir vint remplir sa tête, le souvenir de ses parents tués par les monstres qu’il avait en face de lui, souvenir de tous ses compagnons morts au combat. Le combat qu’il livrait maintenant, il devait le gagner, pour tous ceux qui avaient souffert autour de lui.
Les squelettes se mirent en position de défense, et contrèrent la charge de Dark Gogo avec une facilité déconcertante. Ils le prirent sur les deux cotés, mais Dark Gogo avait senti le danger, et eu juste le temps de rouler en arrière pour éviter les lames meurtrières qui auraient pu lui sectionner les jambes d’un seul coup. Il se releva, tourna sur lui-même pour lui donner de la vitesse et frappa. Son coup fut paré, mais sa deuxième épée fusa dans l’air et brisa les cotes de son adversaire, qui s’écroula, vaincu et désarticulé.
-‘Tention Dark, hurla Lobelya.
Dark Gogo avait compris le message, mais trop tard. Le squelette restant le poussa par terre avec une force insoupçonné, leva son épée sur l’assassin et l’abattit de toutes ses forces. Notre héros se retourna et leva ses deux épées pour bloquer l’attaque. Le fracas fut épouvantable, et l’épée du squelette appuyait sur les deux épées croisé de Dark Gogo. « Je vais lâcher » pensa celui-ci. C’est alors qu’un éclair vint frapper le squelette, et qu’une immense boule de feu fusa sur lui, manquant de bruler au passage Dark Gogo. Le squelette partit en fumée, avant d’avoir compris ce qu’il lui arrivait. Dark Gogo sauta sur ses jambes.
-Merci pour tout Lob. Sans toi j’étais cuit…
-Pas de souci Dark, tu aurais fait pareil pour moi je suppose.
-Vous êtes bien mignon tout les deux, lança Amyres qui s’était assise durant le combat avec les squelettes. Je doit avouer que vous m’impressionnez, mais ce n’est que le début…
Sur ce, elle se leva et sortit une belle dague, plus connu sous le nom de « Main des Tenebres ». Dark Gogo se jeta sur elle, et frappa au visage. Le coup fut dévié, mais la deuxième épée arriva très vite sur ses jambes. Elle sauta, et donna un coup de pied au visage de Dark Gogo. Ce dernier s’écrasa par terre, alors qu’une boule de feu jaillit vers Amyres, aisément esquivée par cette dernière. Elle plongea sur Dark Gogo qui peinait à se relever, évitant ainsi un éclair envoyé par Lobelya, et donna un coup sur le visage de Dark Gogo, qui roula sur lui-même pour l’esquiver. Il se releva, et lacera son adversaire de coup, sans franc succès. Amyres semblait rire tout en combattant, parant et esquivant les coup de ses adversaires. C’est alors que Lobelya réussi son sort d’emprisonnement de l’esprit sur son adversaire.
-Recule toi, Dark, cria-t-elle. Elle va s’en prendre plein la gueule !
Elle agita son bâton en prononçant une incantation complexe, et des boules d’énergie Ténébreuses vinrent s’écraser sur Amyres. Cette dernière, libéré de l’emprise de Lobelya, se releva tant bien que mal, très affaiblit par l’attaque meurtrière. Mais alors que Dark Gogo allait la vaincre, en lui tranchant la tête, elle fit apparaitre une fée bleu et sauta pour éviter le coup. La fée bleu lança un sort de soin particulièrement efficace sur Amyres, la soignant totalement de ses blessures.
-C’est… impossible, murmura Lobelya, dont le sort avait réduit ses réserves de mana et d’énergie d’une façon impressionnante. Comment… peut-elle posséder toutes ces créatures ?
Amyres, maintenant guérie et en pleine forme, rappela sa fée et lança une boule de feu en direction de Lobelya. Cette dernière sauta juste à temps pour l’éviter, mais Amyres vola aux cotés de notre élémentaliste, lui mettant sa dague sur son cou.
-Un instant, dit-elle. Dark Gogo, ne bouge plus, ou ta copine va perdre sa joli petite tête…
-Ne l’écoute pas, cria Lobelya, dont les forces s’amenuisaient de secondes en secondes, aucune importance si elle me tue, la mission avant tout !
-Il y a encore peu de temps, je t’aurais laisser mourir pour le bien de notre mission, Lob. Mais ces dernières semaines m’ont changer, et désormais, je ne suis plus le même, répondit-il en baissant sa garde.
-Voila qui est bien, dit Amyres.
Elle prononça quelques paroles pendant quelques secondes, incompréhensible pour Dark Gogo, et Lobelya fut pétrifiée sur le coup. Puis elle se tourna vers Dark Gogo, laissant Lobelya prisonnière de son sort, et s’approcha de lui.
-Bien, maintenant il n’y a plus que toi et moi, nous sommes seuls… Que voudrais tu faire ?
-Quel question, répondit Dark Gogo. Par contre, je sais ce que je ne voudrais pas faire. Et je ne voudrais pas que tu fasse du mal à Lobelya.
Sur ce, il se remit en garde, et chuchota deux mots tout bas. Amyres s’était déjà jeté sur lui pour l’expédier contre la falaise, mais il avait été plus rapide et avait anticipé le coup. Il avait activer une de ses compétences préférés, cape de l’ombre, lui permettant ainsi de devenir complètement invisible aux yeux de tous, et avait roulé sur le coté afin d’éviter la charge de son adversaire. Amyres se redressa, et regarda autour d’elle en disant à haute voix :
-Je te trouverais, Dark Gogo, où que tu te cache…
-Lob, chuchota Dark Gogo qui s’était rapproché d’elle, ferme les yeux. Bien. Je n’ai aucune idée de comment te défiger, mais je ne te laisserais pas dans ce pétrin. Je vais la laminer pour toi…
-C’est trop prévisible, lança Amyres en riant. Je t’ai entendu, Dark Gogo. Pauvre homme qui ne peut se passer de la femme qu’il aim…
Elle ne pu achever sa phrase, car Dark Gogo l’avait charger à une vitesse spectaculaire. Elle se retrouva par terre, et eu juste le temps de se rouler sur le coté pour éviter les deux lames qui filaient vers elle. En l’attaquant, Dark Gogo avait perdu son camouflage. Amyres se releva et invoqua sa fée bleu avant d’esquiver l’attaque que Dark Gogo lui portait. Ce dernier s’arrêta un instant, et la regarda. Son regard exprimait toute la haine qu’il avait accumulé durant toutes ces années, toute sa colère gardé au fond de lui. Il fit appelle à l’enseignement de son maitre, et frappa l’air en croix avec ses épées. Amyres failli exploser de rire devant l’inutilité de ce geste, mais l’étouffa rapidement en voyant une vague d’énergie croisée foncer vers elle, la frappant de plein fouet. Elle se retrouva une fois de plus sur le sol. Dark Gogo s’avança vers elle et la fixa avec un regard noir. Elle sauta en arrière et ordonna à sa fée bleue de la soigner. Mais Dark Gogo avait compris l’ordre, et chargea sur son adversaire. Amyres, en partie guérie, leva la main avec une rapidité insoupçonné, et prononça deux mots en criant. Une boule de feu jaillit vers Dark Gogo qui arrivait trop vite pour l’éviter. Il fut éjecté vers la falaise où il s’écrasa lamentablement. Amyres s’approcha de lui en trainant la patte, mais avec un démarche d’une tigresse s’approchant de sa proie déjà vaincu.
-Ne t’inquiète pas pour ta copine, lui chuchota-elle, il ne lui arrivera rien… Pour l’instant. Je suis impressionnée par ta force dont je ne soupçonnais pas l’existence. Peut-être que finalement, tu as le potentiel pour…
Elle prononça encore des paroles incompréhensible pour Dark Gogo, et ce dernier se retrouva prisonnier de lien magique, attaché en croix sur la falaise, si bien que même lorsqu’elle passa sa main sur la joue de notre héros, il ne put rien faire pour l’en empêcher. Elle approcha sa tête de la sienne et lui susurra des mots étrange. D’un coup, Dark Gogo sentit ses barrières mentales lâcher. Toute la haine et la colère qu’il avait fondirent comme neige au soleil. Amyres s’écarta un peu de lui et le regarda dans les yeux. Elle le voyait la contempler de ses yeux. C’est vrai qu’elle était magnifique, d’une beauté sans égal. Elle s’approcha à nouveau de Dark Gogo, toujours en le regardant dans les yeux, se colla à lui et posa ses lèvres contre les siennes. Ils restèrent quelques minutes à s’embrasser. De toute façon, Dark Gogo ne pouvait pas faire autrement, il était prisonnier d’Amyres. Mais on pouvait voir dans ses yeux que ce n’était pas un supplice qu’elle lui faisait subir, même s’il avait l’air de trouver ça insupportable. Alors qu’elle relâcha son étreinte, Dark Gogo s’arracha de sa contemplation de son adversaire pour regarder Lobelya, prisonnière. Les larmes lui montèrent aux yeux. Ils étaient vaincu, et le traitement que lui faisait subir Amyres n’y changerait rien. Soudain, elle s’était replacer tout contre Dark Gogo, collant sa joue si douce contre la sienne.
-Nous nous reverrons bien vite, murmura-t-elle d’une voix de velours. Les Disciples de Draskota sont plus puissants que tu ne pourras jamais l’imaginer. Je ne te tuerais pas, pas aujourd’hui. Ca serais dommage de te perdre…
Alors, elle embrassa Dark Gogo une dernière fois et se décolla de lui.
-Ah les hommes, tous les même, murmura-t-elle en s’éloignant.
Puis la vision qu’il avait d’elle se brouilla, et tout devint noir autour de lui.
Lorsqu’il se réveilla, il sut que tout ceci n’avait été que le fruit de ses désirs enfouit au plus profond de lui, réalisé et contrôlé par le sort que lui avait lancé Amyres afin de le maintenir dans un rêve semi conscient. Mais il avait perdu toutes traces de Lobelya, ainsi que de son ennemie…
« Je dois les retrouver » se dit Dark Gogo. « Mais j’aurais besoin d’aide. Je vais faire un tour à Horizon, et je reviendrais ici »
Il activa un parchemin de téléportation, et se retrouva dans la ville d’Horizon. Il se dirigea vers une petite maison dans les ruelles, et frappa deux coups. Lorsqu’on lui ouvrit, il rentra en vitesse.
-Personne ne t’as suivi ? demanda le petit homme qui était le propriétaire de la maison, ainsi que le contact secret des TearsOfBlood à Horizon.
-Non, répondit Dark Gogo. J’aurais besoin d’envoyer un message aux TearsOfBlood. De toute urgence ! Lobelya s’est fait capturée… J’avais pourtant juré de la protégée, mais j’ai failli à ma tache. Je vais avoir besoin d’aide.
-Je vois… Ecris ton message sur ce papier, je vais de suite le porter au service du courrier. Et je demanderais qu’on me passe la plus rapide des messagères.
-Merci. Et après, je repartirais à la recherche de Lob…
-Retrouve la vite. C’est un jeune fille merveilleuse, ça serait dommage de la perdre…
-Comme dit Trichelieux, c’est la huitième merveille du monde, renchérit Dark Gogo avec un sourire las, griffonnant un mot sur le papier que lui avait donné son interlocuteur. Tiens, voila, j’ai fini. Ca devrait aller. Et maintenant, je me remet en route.
-Bonne chance Dark. Que les Dieux veillent sur toi.
Sur ce, il sortit, et se dépêcha de se faire téléporter à l’endroit qu’il avait quitté un quart d’heure plus tôt. Bientôt, ses amis devraient le rejoindre.
« Faut que j’arrête de penser à Lob, elle va finir par me monter à la tête… » se dit-il en s’adossant contre la falaise où il était prisonnier même pas une heure plus tôt. « Où ai-je donc rangé mes principes d’assassin ? »



My best RP for ever !
 MessagePosté le: Sam 12 Sep - 22:59 (2009) Répondre en citant  
Message
  Dark Gogo
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 103
Localisation: Nantes

Au quartier général des TearsOfBlood, Dylinrae soupirait en regardant à travers la fenêtre de son bureau. Depuis la découverte du laboratoire secret, il avait été interrogé par nombres de journalistes, tous plus ignorants les uns que les autres, et cette popularité le fatiguait.
-Dans quoi sommes nous embarqués, dit moi Caster ?
-Je ne sais pas, répondit l’élémentaliste. Peut-être que nous le saurons plus vite qu’on ne l’imagine. Je ne suis pas spécialement pressé, mais toute cette histoire est étrange.
-Nous serons normalement fixé lorsque Dark Gogo et Lobelya rentrerons de leur mission.
-Si toutefois ils rentrent. Car si cette mission est importante pour nous, elle l’est encore plus pour nos ennemis. S’ils en apprennent l’existence, il vont tout faire pour l’empêcher. Et à mon avis, ils n’hésiterons pas à tuer…
-Lob… murmura Dylinrae.
-Nous serons fixés d’ici à demain. Si demain soir, ils n’ont donnés aucune nouvelle, je partirais personnellement à leur recherche.
Soudain, une colombe attira l’attention de Dylinrae. Ce genre de colombe était spécialement entrainé à l’envoie de message, et cette race était spécifique à Horizon. Dylinrae fronça les sourcils. Un message d’Horizon ? Qu’est ce que cela voulait dire ?
-Caster, va vite voir à la réception du courrier, je crois que nous avons des nouvelles. Espérons que ce n’est pas encore un de ces sales journalistes à deux sous…
-Ca marche, répondit Caster. Je reviens vite !
Quelques minutes plus tard, Caster rentra dans le bureau de Dylinrae en courant, essoufflé. Il tenait à la main un papier froissé.
-Dylinrae, on a un gros problème. Dark Gogo et Lobelya se sont fait attaquer. Dark Gogo s’est échappé, mais Lobelya a été capturée. Dark nous donne rendez-vous pas loin de l’endroit où sa mission devait être effectué.
-Très bien. Rassemble tout les effectifs présent. Nous partons tous au combat !
-Sans vouloir t’offenser Dylin, et si c’était un piège ?
Un silence accueillit cette remarque, et Dylinrae se retourna pour regarder à travers sa fenêtre.
-Si il y a un piège, fini-t-il par lâcher, on va s’y précipité. Va prévenir tout le monde maintenant s’il te plait…
Caster se retourna et sortit du bureau. Dylinrae s’assit à son bureau et pris une photo sur son bureau. Elle le représentait, lui en compagnie de Lobelya, alors qu’il s’étaient rencontrés peu de temps auparavant.
-Je te sauverais, Lob, murmura-t-il, je te sauverais, et je te promet que tout redeviendra comme avant…

Beaucoup plus loin, Dark Gogo méditait, lorsqu’il entendit des aboiements de loup dans le lointain. Il se leva, et se dirigea vers les bruits. Il entra dans la forêt avoisinante, et les hurlements étaient de plus en plus fort et précis. Il déboucha sur un clairière où deux loup étaient en train de se battre. L’un était normal, mais l’autre avait les yeux d’un rouge sang, et portait d’étranges symboles sur son pelage, comme s’il avait été marqué au fer. Il était d’une agressivité sans limite, et avait l’avantage sur son ennemie. L’autre se défendait comme il pouvait, mais le loup possédé le réduisait en pièce. Puis , décidant que le jeu avait assez duré, il acheva son adversaire. C’est alors qu’un belluaire sortit des fourrés, et appela le loup vainqueur.
-Aller, on rentre, lui dit-il. Voila, nos expériences ont portés totalement leurs fruits. Le maitre sera content.
Puis il s’enfonça dans la forêt. Dark Gogo, qui avait observé la scène, se lança à la suite du belluaire, en prenant bien soin de ne pas se faire repéré. Ils arrivèrent bientôt à l’orée de la forêt, et le belluaire s’arrêta un instant, et sortit un parchemin de téléportation. Dark Gogo fronça les sourcils. Il ne fallait pas que l’homme se téléporte… Il n’avait que quelques secondes pour choisir ce qu’il allait faire. Puis il pensa à Lobelya pendant une fraction de secondes, et sauta sur le belluaire. Ce dernier tomba par terre, lâchant son parchemin, mais se releva presque aussitôt. Il fit face à Dark Gogo, qui pointait ses épées sur son buste.
-Dark Gogo, souffla l’homme. En chair et en os. On m’a dit beaucoup de bien sur toi, et je crois que…
-Tais toi, ordonna Dark Gogo. Et donne moi quelques indications concernant la planque de ta team, les Disciples de Draskota.
-Bien, tu nous à reconnu. Mais tu t’expose à…
-Tais toi, siffla Dark Gogo, rapprochant ses épées du corps de son adversaire. Donne moi ces indications, ou je serais dans l’obligation de te tuer.
-Tu n’obtiendras jamais rien de moi. Je ne suis rien comparé à ce qu’il se prépare.
-Vraiment ? J’ai une personne à sauver, alors tu vas me dire très vite où elle se trouve… Tu es dans une impasse.
-Une personne à sauver, répéta l’homme avec un rictus. Comme c’est touchant. J’ignorais qu’un assassin pouvait avoir des sentiments… Je vais te donner un conseil, mon grand : ta copine, tu ne l’a reverra jamais. Alors tu ferais mieux de l’oublier tout de suite.
-C’est comme tu veux. Quand je t’aurais rejoins en enfer, je te raconterais comment ça c’est passé.
Sur ce, il tenta de transpercer le ventre du belluaire mais celui ci avait sauté en arrière pour éviter le coup. Dark Gogo se repris, mais le temps qu’il charge, son adversaire avait sortit sa masse et la tenait au dessus de sa tête pour porter un coup fatal à Dark Gogo. L’assassin glissa sur le coté pour évité la frappe, et chargea à nouveaux son adversaire. Une fois de plus, il rencontra la masse, mais, porté par son élan, il sauta par-dessus le belluaire, se retourna derrière lui, et lui transperça le dos, les deux épées planté chacune dans un poumon. Il retira les lames ensanglantés, et regarda la vie sortir du corps du belluaire. Ses yeux encore ouverts exprimaient une certaine surprise quant au geste de Dark Gogo. Il pensait surement que ce dernier bluffait, qu’il ne le tuerait pas sans avoir les informations qu’il cherchait. Mais on pouvait voir briller à travers le capuchon de notre assassin une lueur de détermination brulante. Il avait changé , il éprouvait à présent des sentiments à l’égard des autres… Le problème, c’est que certains de ces sentiments étaient la haine et la colère, et ils avaient pris un instant le contrôle de lui. Et cela, il ne devait en aucun cas le faire, c’était la base de tout assassin qui se respecte. Ses sentiments pour Lobelya l’avait poussé à laisser la rage le commander. Alors, est-ce qu’un tel acte recommencerait s’il essayait à nouveau de protéger les personnes en qui il éprouvait des sentiments ? Dark Gogo se retourna, et se dirigea à nouveau vers le lieux de rendez-vous qu’il avait donné à ses compagnons. Il verrait bien une autre fois, et à ce moment, il ferait attention. Lorsqu’il arriva, il n’y avait toujours personne. Il s’assit à l’ombre , pour attendre, quand il cru apercevoir une lumière blanche dans les cieux.
« Mon imagination me joue des tours » se dit-il. « La chaleur n’arrange rien »
Mais alors qu’il fermait les yeux pour se reposer, l’éclair blanc l’aveugla, et lorsqu’il rouvrit les yeux, il se trouvait dans une clairière parsemé d’arbres vieux comme le monde. Il cligna des yeux, regarda autour de lui, et aperçue une créature extrêmement rare dans l’univers de Rappelz. Un ange…  Il s’approcha de lui.
-Excusez moi, demanda-t-il, mais qu’est ce que je fais ici ? Je n’ai jamais vu d’ange de ma vie, et peu de monde à la chance de vous apercevoir…
-Je suis venu te trouver, Dark Gogo, car j’ai quelque chose d’important à te dire. Nous autres, les anges, ne nous montrons jamais aux humains. Cependant, l’heure est à la guerre, et les anges ne peuvent rester cachés éternellement. Il y a derrière tout ça un complot qui se prépare à faire ressusciter la Sorcière. Nous autres savons que vous pourchasser ce complot avec votre guilde, afin de préserver notre monde. C’est un acte honorable, qui a suscité notre intérêt tout particulier. Mes confrères et moi-même souhaitons prendre pars à cette guerre, mais pas sous la bannière d’un des peuples des Dieux. Nous devons tuer le danger dans l’œuf, c’est pour ça que nous vous soutiendrons dans l’attaque contre les disciples de Draskota. Nous connaissons l’existence d’une base sur l’île oublié. Sauf qu’elle est protégé par un puissant champs magique créé par la nature pour purifié cette endroit. Les Disciples de Draskota ont trouvé le moyen de réactiver le téléporteur qui permet de se rendre la bas, de pourrir cette barrière de l’intérieur, et d’en tirer avantage. De ce fait, les anges ne peuvent pas aller sur l’île perdu. Mais vous, les humains, vous le pouvez, grâce au sortilège qu’ils ont mis en place pour eux même y rentrer. Cette information est cruciale, et j’espère qu’elle vous sera d’une grande aide. Notre plan serait celui-ci : vous les attirer au dehors, et nous vous aidons à les exterminés. Avec nous à vos cotés, cela ne devrait pas être trop difficile. Le seul problème, c’est que les anges déchus, ceux qui ont été bannis de notre royaume, sont peut-être en relation avec eux. Rester prudent… Bien je dois y aller maintenant. Bonne chance !
-Attendez, lança Dark Gogo. Comment puis-je vous recontacter ?
Mais déjà tout devenait blanc, et la vision de Dark Gogo s’estompa. Lorsqu’il se réveilla, il vit Robinette penchée sur lui, en train de l’examiner. Lorsqu’elle vit qu’il était réveillé, elle sauta en arrière en émettant un petit couinement discret. Trichelieux ne pu s’empêché de s’esclaffer derrière elle. Dark Gogo se leva tant bien que mal.
-Mes amis, déclara-t-il. Je sais où se trouve la base des Disciples de Draskota. Nous devons nous y rendre tout de suite ! Je vous expliquerais tout en chemin…
-Dark, du calme, répondit Dylinrae. Où devons nous aller ?
-L’île perdu… Voila notre destination.
-L’île perdu possède un bouclier magique qui empêche quiconque de s’en approcher. Nous n’avons aucune chance d’y pénétrer, et les Disciples de Draskota non plus.
-Pourtant, eux ont trouvés un moyen. Tant qu’ils y sont, tous les humains peuvent y entrés. Je pense que Lobelya est retenue prisonnière là bas.
-D’où tiens tu toutes ces informations, Dark ?
-Je ne sais pas si vous me croirez avant des les avoir vu. Un ange m’est apparu et m’a donné les informations dont nous manquions, ainsi que le soutient du peuple des anges dans notre quête.
Dark Gogo entendit Robinette et quelques autres chuchoter entre eux. Un ange… Personne n’en avait jamais vu, sauf quelques élus. Il fallait être un gros chanceux… ou une graine de héros, qui sait ?
-Je vois, répondit Dylinrae après un instant de réflexion. Je te fais confiance, Dark. Allons y, tu me raconteras tout ce que tu sais en chemin.
Puis ils se mirent en route pour l’île perdu. Ils se téléporteraient plus loin, pour garder un effet de surprise.



My best RP for ever !
 MessagePosté le: Sam 12 Sep - 23:00 (2009) Répondre en citant  
Message
  Dark Gogo
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 103
Localisation: Nantes

Au fin fond d’une grotte se trouvaient les geôles. La superficie de la pièce était énorme. Des animaux y étaient enfermés,  mais aussi des aventuriers malchanceux. Parmi eux, Lobelya était maintenue les bras en l’air par des chaines attachées aux poignets, et prisonnière dans une petite cellule adaptée à sa taille. Elle ne bougeait pas, et regardait droit devant elle dans un air de défi. Soudain, la porte s’ouvrit à l’extrémité de la salle, laissant la lumière pénétrer dans la pénombre. Lobelya tourna la tête pour voir qui approchait. Amyres, de sa démarche singulière, s’approcha de sa cellule et s’arrêta un instant devant celle-ci.
-Alors, Lobelya, qu’est ce que ça signifie pour toi l’amour ? demanda-t-elle en souriant. Il me semble que tu n’as pas donné ta réponse…
-Sorcière, siffla Lobelya. Je n’ai pas à te répondre ! Je ne sais pas pourquoi ni dans quel but Dark Gogo m’a demander cela, mais nous sommes de très bons amis, et lorsqu’il viendra me sauver, il te fera mordre la poussière comme tu le mérite.
-De très bon amis, répéta Amyres qui semblait ignorer la menace. C’est très touchant, mais il me semble avoir lu plus que de l’amitié à ton égard dans ses yeux. Je me trompe rarement la dessus…
-Et ça veut dire quoi, ça ?
-Tiens, tu t’intéresse à ce que je dis maintenant ? Tu lui demanderas lorsqu’il viendra te rendre visite… Si tu n’es pas déjà au cimetière.
Et elle s’éloigna avec un grand rire qui se répercuta dans toute la grotte. Lobelya la suivie du regard jusqu'à ce qu’elle ai disparu un peu plus loin.
« Il viendra » se dit-elle. « Et je lui demanderais quand je le verrais… »
A quelques kilomètres de la, Dark Gogo et ses compagnons s’étaient rassemblés autour de Dylinrae pour recevoir les dernières instructions de batailles.
-Mesdames et messieurs, commença-t-il, notre mission est simple. Sauver Lobelya des griffes des Disciples de Draskota, puis sortir de l’île perdu. S’ils nous suivent, alors espérons que les anges viendront effectivement nous aider. Si ce n’est pas le cas… nous aviserons. Compris ?
-Bien compris, répondirent-ils tous en même temps.
-Cependant, comme nous le savons tous, le plan même le plus parfait soit-il, ne marche pas toujours. Je vous serais donc reconnaissant de rester à mon écoute et de bien suivre mes ordres. Sur ce, en avant !
Et ils se mirent en marche vers pour rejoindre l’île perdu. Silencieusement, Dark Gogo vint se placer près de Trichelieux.
-Triche, demanda-t-il, j’ai quelques comptes à régler personnellement. Si tu veux bien m’accompagner, nous prendrons un chemin un peu différent de celui du groupe.
-Je… Bien, si tu veux, Dark, répondit Trichelieux. Mais à deux, on risque d’être juste, s’ils nous tombent tous dessus. Je vais demander à Robinette de nous accompagner, et tu peux demander à…
-Non, Triche. Nous devons être juste toi et moi. Je te promet de te protéger quitte à donner ma vie.
Dark Gogo s’arrêta net et ouvrit de grand yeux. Il venait de dire la même chose qu’il avait dis à Lobelya quelques heures plus tôt. Mais il n’avait pas réussi à la protéger. Alors, en plein territoire ennemi, aurait-il une chance de sauver Trichelieux ?
-C’est bon Dark, je suis un grand garçon maintenant, renchéri-t-il. C’est moi qui risque de te sauver la vie plus d’une fois.
-Je… Et bien… Oui, tu as raison. Sans peur ni crainte, tu es prêt ?
-Plus que jamais ! Allons sauver la huitième merveille du monde !
C’est à ce moment la que Robinette se retourna et demanda à Trichelieux ce qu’il se passait. Ce dernier se contenta d’hausser les épaules, et lui dit :
-On disait avec Dark que tu étais une des huitième merveille du monde.
Il lui fit un clin d’œil. De toute façon, il n’aurait pas eu le temps de lui expliquer ce qu’ils venaient réellement de dire, car ils étaient arrivés. Un plateau surplombait le passage magique qui menait à l’île perdu, et on pouvait la voir dans le brouillard lointain. Dylinrae pris la parole :
-Bien, nous voila arrivés à ce qui pourrait bien être notre dernier combat pour nous tous. Battez-vous en héros, car c’est ce que nous sommes. Nous avons été appelés par une force mystique pour mener à bien cette mission. Nous ne devons pas échouer, et nous n’échouerons pas ! Vous avez bien compris notre plan ? Nous devons en premier lieu sauver Lobelya, puis sortir le plus vite possible de l’île. S’ils nous suivent, il n’y aura pas de problème. Dans le cas contraire, nous aviserons. Maintenant, suivez-moi !
-Et que la Déesse veille sur nous, ajouta Robinette dans un souffle.
Les TearsOfBlood arrivèrent au téléporteur, et, après un instant de silence, il se dirigèrent tous par magie vers l’île perdu.

-Seigneur, venez voir, lança une voix sifflante.
-Que ce passe-t-il ? répondit une voix encore plus glaciale.
-Des étrangers empruntent le téléporteur. Comment peuvent-ils savoir que désormais, les humains ont accès à l’île perdu ?
-Personne ne m’a trahi, dit la voix glaciale et trainante. Ils… nous sommes trop appâtés par la puissance et la richesse pour nous trahir mutuellement. Il y a peu de chance qu’ils l’aient découvert par eux même. Ce qui revient à dire que quelqu’un est au courant. Les humains ne peuvent sentir ces changements, et les seuls qui auraient pu le savoir, les Grands Prêtres du temple de Laksy, ont été éliminés. Je ne vois que deux solutions. Le hasard, ou l’intervention de la deuxième plus grande puissance de ce monde… Les anges.
-Je croyais que les anges n’étaient plus un problème, Seigneur… De plus, personne n’en a plus vu depuis bien longtemps.
-Je le pensais aussi. Je n’ai pas été assez prudent, mais une chose est sur. Ils ne peuvent pas entrer dans l’île perdu, et bien qu’ils soient rare d’en voir, ils existent bel et bien. C’est pour ça que s’ils comptent aider les étranger qui viennent, le combat devra se passer à l’extérieur, sur le continent. Mais ça ne se passera pas comme ça. Je compte sur toi pour mener les opérations, et les tuer à l’intérieur de la base, ou éventuellement en dehors, dans la neige. Nos loups de combat seront particulièrement adaptés à les réduire en miettes.
-Bien Monseigneur. Je ferais selon vos ordres !
-Je l’espère… Je vais retourner dans la salle de résurrection, tache de ne pas me décevoir…
-Oui Maitre. J’entends, et j’obéi !



My best RP for ever !
 MessagePosté le: Sam 12 Sep - 23:01 (2009) Répondre en citant  
Message
  Dark Gogo
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 103
Localisation: Nantes

Le premier à arriver dans la neige fraiche fut Dylinrae. Il se frotta les yeux, pour s’habituer à la luminosité de cet endroit glaciale et tout blanc, et le reste des TearsOfBlood présent apparurent derrière.
-Bien, nous voila donc sur l’île perdu. Rester grouper, on ne sait pas quand un ennemi va bien pouvoir nous tomber dessus. Ils avancèrent donc  en rang jusqu'à la montagne au centre de l’île.
« C’est trop calme » pensa Dark Gogo aux cotés de Trichelieux. « Pourquoi n’ont-ils pas encore lancer leur attaque ? »
Soudain, il avisa une entrée dans la montagne, et couru prévenir Dylinrae.
-Fait froid ici, marmonna Trichelieux, resté seul.
-C’est pas le moment de te plaindre Triche, chuchota Caster, qui s’était faufilé près de lui. Dis moi, il t’as dit quoi Dark tout à l’heure ?
-Curieux ? demanda Trichelieux.
-Triche, trêve de plaisanterie, tu as vu où nous sommes ? En plein territoire ennemi… S’il a prévu de faire une bêtise, il faut l’en empêcher. Tu te souvient au début de l’histoire, il est parti seul, et on a eu de la chance de le retrouver aussi vite et en un seul morceau, crois moi. Devine pourquoi Dylinrae ne le laisse plus en mission seul ?
-Oui, je comprends, répondit Trichelieux. Mais je ne peux pas le trahir comme ça.
-On ne te demande pas de le trahir, c’est pour son bien, et pour le notre aussi… Tu voudrais qu’il disparaisse aux mains des salauds qui se planquent ici ?
-Certes… Il m’a juste demandé de l’accompagner car il avait des comptes à rendre. Je ne connais pas ses véritables intentions.
-Il faut qu’on reste groupé. Sans quoi, nous serons plus vulnérables, et…
C’est alors qu’un grognement se fit entendre, se répercutant dans toute la vallée aux alentours. Dylinrae s’arrêta et fit signe aux autres d’attendre. Cette fois, le combat serait sans pitié…
Des loups sortirent de la neige devant et sur les cotés du groupe, encerclant ainsi les aventuriers. Ils avaient tous les yeux rouges et d’étranges symboles sur leur pelage. Nos héros sortirent tous tour à tour leurs armes.
-Allez, cria Dylinrae en fonçant sur les loups devant lui, épées en avant.
De partout arrivaient des créatures diverses du monde de Rappelz, du plus simple léopard jusqu’au redoutable centaure.
« Le sang va couler plus qu’on ne pourrait le croire » pensa Dark Gogo.
Sur ce, il sortit ses deux épées, et coupa en trois morceau un loup qui sautait sur Trichelieux. Tarma s’occupait d’attirer les créatures sur lui, Dylinrae les achevant à ses cotés. Derrière eux, Caster se plaisait à montrer son panel de sorts, du simple jeu de boules de feu pour tuer une panthère qui tentait de mordre Trichelieux, jusqu’aux flèches des Tenebres. Dark Gogo et Trichelieux pas loin s’occupait du flan gauche du groupe. Ozhora abattait ses ennemis de ses flèches rapides, Robinette près de lui surveillait que personne ne se fasse blesser. Neuyac, sur le flan droit, s’amusait à découper tout ce qui passait près de ses deux haches, et de compter ses victimes. Evangelia, qui fermait la marche, s’assurait que personne ne puisse faire du mal à Ozhora par derrière. Le groupe avait pris position, et avait réussi à faire en sorte qu’aucune créature ne puisse pénétrer leur défense. Ozhora tira sur un loup qui sautait sur Evangelia par derrière. La flèche transperça le crane de la créature qui s’effondra sur elle-même avant d’avoir pu faire du mal à Evangelia. Neuyac fendait l’air de ses deux haches, et abattit un yéti en pleine charge. Dylinrae virevoltait en faisant tournoyer ses deux lames, achevant tout les mobs qui étaient déjà blessés par Tarma, qui jouait son rôle de tank majestueusement. Robinette et Trichelieux s’avéraient de très bon heal, si bien que Trichelieux trouva le temps de se rapprocha de sa coéquipière.
-Hey Robi, lui dit-il, ça va ?
-Oui, oui, répondit-elle en soignant Tarma qui venait de se faire chargé violemment. Et toi ? Tu t’ennuie tellement que tu viens me voir ?
-Oh, euh, bah en fait j’me disais que tu aurais besoin d’un peu de compagnie dans cet endroit glacial…
-Je ne sais pas pour toi, mais je n’ai vraiment pas froid ! Ecoute, c’est pas que je t’aime pas, mais on a du travail, alors excuse moi, tu devrais retourner à ton poste…
-Ouais t’as raison…
Il retourna vers Dark Gogo, et en profita pour le soigner un coup.
-Et paf dans ta gueule Triche… marmonna-t-il.
C’est alors qu’un orc énorme jaillit devant Dark Gogo, et lâcha un hurlement qui fit trembler toute la vallée aux alentours. Dark Gogo  leva ses épées, prêt à se battre contre l’orc, mais au dernier moment, il ouvrit de grands yeux.
-Ross… Rossnix ? murmura-t-il, baissant sa garde.
L’orc lui décocha un coup de poing dans la tête qui faillit lui casser les os. Trichelieux se dépêcha de soigner son allié.
-Dark, debout et tue cet orc, lui cria-t-il. On a pas le temps de rester à faire mumuse avec lui !
-Rossnix, répéta Dark Gogo en se relevant.
L’orc s’était arrêter et il regardait Dark Gogo avec intérêt. Ses yeux brillait d’un halo rouge.
-Rossnix, qu’est-ce qu’ils t’ont fait ? demanda Dark Gogo, les larmes aux yeux.
L’orc hurla encore, s’ébroua, et chargea notre héros qui fit un bond pour l’éviter.
-Dark, hurla Robinette. S’il te plait, Dark, ça ne peut pas être ton orc !! Tue le, avant qu’on se fasse submerger par les autres mobs… Dis lui, toi, Triche !
-Ouais, mais moi j’ai du travail, grommela-t-il. Dark, hurla-t-il alors, t’es un homme maintenant mon grand ! Alors bats toi comme tel !
Des larmes coulaient maintenant sur le visage de Dark Gogo, à tel point qu’il ne pouvait les retenir. Elles glissaient sur la neige et la faisait fondre très légèrement. Alors il leva ses épées et passa à l’attaque. Ses larmes masquait sa vu, mais sa rage l’entrainait maintenant dans un tourbillon de cris, de sang et de métal. Il se battait contre son orc, son orc chéri avec qui il avait passé tant de bon temps. Il bloqua son coup, et sauta au dessus de lui. L’orc se retourna pour frapper, mais trop tard, Dark Gogo lui avait déjà enfoncer ses épées dans son corps. Le sang gicla contre Dark Gogo et sur la neige déjà bien immaculé. L’orc s’effondra, vaincu et mort.
-Dark, couina Robinette.
-Tu as fait le bon choix, Dark, lança Caster qui était aux prises avec des mousticos argentés.
-Le bon choix, grinça Dark Gogo.
Il regarda une dernière fois son orc, allongé dans la neige et sans vie, tué de ses propres mains, à cause des enfoirés qui regardaient peut-être la bataille de loin.
-Il faut reculer, hurla Dylinrae, on ne tiendra pas comme ça, il en vient trop !
Dark Gogo regarda autour de lui, et s’essuya les yeux de sa main rouge de sang. Puis il vit que les autres reculaient vers la où ils étaient arrivés. La colère s’empara de lui. Ils allaient abandonner si près du but ? Sans lui ! Il se précipita vers l’entrée qu’il avait aviser un peu plus tôt dans la montagne, et s’engouffra à l’intérieur. Il entendit au dehors Robinette et Trichelieux crier pour qu’il revienne, sans grand espoir. Puis il n’entendit plus rien, a part le bruit de ses pas sur la roche. L’odeur dans le tunnel était insupportable, et il eu un haut le cœur. Mais peut lui importait l’odeur, le silence et toute ces choses futiles. Il était guidé par sa rage contre ses ennemis, et n’en serait pas débarrassé à moins de les tuer tous jusqu’au dernier. Il ralentit lorsque la lumière vint à manquer dans le couloir, et que celui-ci ce rétrécissait. Il arrivait à une intersection lorsqu’il entendit des bruits de pas venant de derrière. Il se retourna et entrevu Evangelia dans l’obscurité, essoufflée.
-Eva, grogna-t-il, je ne t’ai pas demander de me suivre. C’est un peu comme une opération suicide, ta place est avec les autres !
-Je vais pas te laisser la dedans tout seul, renchérit Evangelia d’un ton sans appel. Je viens avec toi, que ça te plaise ou non !
Dark Gogo la fusilla du regard, mais ne pouvait pas l’obligé à faire demi tour.
-Nous allons très certainement mourir aujourd’hui, c’est ça que tu veux ? demanda-t-il.
-Aucune importance… Je suis prête à prendre le risque.
Dark Gogo ne posa plus de question. Son choix était prit, à ses risques et périls.

La guerre faisait rage sur le continent. Les diplomates Asuras qui avaient été envoyés pour parlementer avec les Dévas n’étaient jamais rentrés. On avait entendu parler de torture et d’autres choses ignobles. De plus, la plupart des avant-postes frontaliers du territoire Asura avaient été détruits. Et on disait partout que l’armée Déva était en route pour écraser Katan, la grande cité Asura. La soudaine faiblesse du Grand Temple de Laksy avait permis à l’armée de prendre le contrôle quasi-total des décisions militaires et religieuses de la ville. Les prêtres restant étaient obligés de servir dans l’armée, ou bien restaient enfermés dans le temple. Tous les principes des Dieux concernant leurs peuples étaient, en ces temps de crises, remis en question.
Dans l’île perdu, juste devant le téléporteur, le combat faisait rage, mais l’énergie des aventuriers diminuait à une vitesse fulgurante.
-On ne tiendra pas plus longtemps, murmura Tarma à l’oreille de Dylinrae, alors qu’une nouvelle vague de créatures arrivait.
-Je sais… Il va falloir se replier. En espérant qu’ils nous suivent… Aller, tous dans le téléporteur, hurla Dylinrae. Je passerais en dernier.
-Go go go, cria Trichelieux à son tour. Les dames d’abord, dit-il a Robinette en s’inclinant légèrement.
-Arrête Triche, tu vas me faire rougir, répondit-elle en sautant à travers la porte magique qui allait les téléporter vers le continent.
Ozhora, Caster et Neyac suivirent, puis Trichelieux, et il ne resta plus que Tarma et Dylinrae dans la neige.
-Allez Tarma, chuchota-t-il, à trois, on saute ensemble. Un, deux, trois !
Ils passèrent ensemble dans le téléporteur, et se retrouvèrent quelques secondes plus tard sur l’herbe et sous la douce chaleur du soleil du continent.
-Allez, on se met en position, lança Dylinrae. S’ils nous suivent, ils seront la d’une seconde à l’autre…



My best RP for ever !
 MessagePosté le: Sam 12 Sep - 23:02 (2009) Répondre en citant  
Message
  Dark Gogo
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 103
Localisation: Nantes

A l’intérieur de la montagne, dans l’île perdu, Dark Gogo et Evangelia étaient arrivés dans une petite pièce sculpté grossièrement dans la roche. Une petite porte était entrouverte droit devant eux. Sans un mot, Dark Gogo l’entrouvrit, épée à la main. Lorsqu’il s’avéra qu’il n’y avait personne derrière, ils passèrent la porte et se trouvèrent dans une salle beaucoup plus grande, et plongé dans les tenebres.
-Fait sombre ici, murmura Evangelia.
-Silence, ordonna Dark Gogo en parlant encore plus bas qu’elle. La pièce est immense, même en chuchotant, nos voix résonnent. Ecoute ! On entend des bruits de temps à autres. Comme si quelqu’un ou quelque chose était enfermé et qu’il essayait de s’enfuir…
Soudain, un grand bruit se fit entendre, une porte gigantesque s’ouvrit, et la lumière inonda la salle. Partout autour d’eux se trouvait des prisons, des cages où des animaux étaient prisonniers, mais aussi des humains de toutes races.
-Les geôles, murmura Dark Gogo. Si Lobelya est bien dans l’île perdu, elle doit se trouver ici.
Un druide rentra dans la pièce, accompagné de deux Anatemas, des monstres difformes avec deux épées à la place des avant-bras, et prononça quelques mots. Les grandes bougies qui servaient à éclairer la pièce s’allumèrent aussitôt, et la porte derrière se referma. L’homme s’avança dans la pièce et passa juste devant l’endroit où Evangelia et Dark Gogo étaient cachés. Ce dernier se leva lorsque l’homme eu disparu de son champs de vision, et activa sa cape de l’ombre. Il était désormais invisible aux yeux de tous.
-Je serais de retour très vite, chuchota-t-il à Evangelia. Si je crie ton nom, il faudra que tu me rejoigne le plus vite possible. Compris ?
-Reçu cinq sur cinq, Dark, répondit-elle.
Sur ce, Dark Gogo s’élança vers les cages où les humains étaient détenus prisonniers. Il fini par trouver Lobelya dans un des recoins de la salle. Elle semblait exténuée et à bout de force.
-Lob ? murmura Dark Gogo. Lob, c’est Dark, si tu es réveillée dis le moi…
-Dark ? murmura-t-elle à son tour, d’une voix faible. Dark, c’est bien toi ? Qu’est ce que je suis contente que tu sois venu…
-Economise tes forces, veut-tu ? Nous allons devoir ressortir d’ici en vitesse…
Il recula et regarda les cellules à coté. Un sagittaire regardait Lobelya avec une attention toute particulière. Peut-être se demandait-il à qui elle parlait. Et encore à coté se trouvait un prêtre dont les blessures sur les bras et le visage montrait clairement qu’il n’avait pas été très bien traité. Dark Gogo s’approcha du sagittaire et lui chuchota à travers les barreaux :
-Dis, si on te libère, tu nous aideras à combattre les forces maléfiques en œuvre ici ?
-Bien sur, répondit le sagittaire dans un souffle rauque. Mon nom est Akatsui, et je serais ravi d’anéantir ce groupe qui m’a capturé. Mais peut-être pouvez vous aussi libéré mon ami Watari. C’est le sage juste à coté de moi.
-Ok, répondit Dark Gogo. Lob, prépare toi à courir…
Sur ce, il brisa le cadenas qui bloquait la porte de la cellule de Lobelya, perdant ainsi son camouflage. Il cassa les chaines qui la maintenait prisonnière. Elle s’écroula, et, soutenue par son sauveur, elle sortit de la prison.
-Je reviens tout de suite Akatsui, chuchota Dark Gogo. Je l’emmène à l’abri et…
-Halte, lança une voix. Dark Gogo, lâche tes armes !
Le druide qui était passé devant Dark Gogo un peu plus tôt était revenu sur ses pas, et l’avait surpris en train de libérer Lobelya.
-Et merde, murmura Dark Gogo. Tous le monde me connait ou quoi ? Eva, cria-t-il, on va avoir besoin de toi.
Le druide se retourna, visiblement surpris. Il ne s’attendait surement pas à ce qu’il y ai du monde ici. Evangelia sortit de sa cachette et regarda le druide. Il était encerclé, mais ne semblait pas s’en soucier pour autant....




Suite à écrire =)



My best RP for ever !
 MessagePosté le: Sam 19 Sep - 19:47 (2009) Répondre en citant  
Message
  Dark Gogo
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 103
Localisation: Nantes

-J’ignorais  qu’il y avait autant de monde ici, ironisa-t-il. Tu ne serais pas Dark Gogo par hasard ? demanda-t-il en regardant l’assassin.
-Si, répondit ce dernier. Je ne comprends pas pourquoi tout le monde à l’air de me connaitre…
-Tu es bien loin de la vérité, lança le druide, mais tu comprendras… plus tard.
Il lança un sort sur Dark Gogo qui immobilisa ses jambes au sol à l’aide de racines sorties de nulle part. Lobelya glissa vers le sol, rattrapé au dernier moment par Dark Gogo qui la déposa délicatement à ses pieds.
-T’en fait pas Lob, murmura-t-il. Je te ferais sortir de la.
-M’abandonne pas, Dark, murmura-t-elle d’une voix faible. Je crois que je tiendrais pas seule…
-Tu ne seras jamais plus seule, je te le promet.
-Merci…
-C’est pas touchant tout ça ? s’esclaffa le druide. Arrête Dark, tu va me faire pleurer !
Dark Gogo ignora la réplique de son adversaire, mais regardait derrière lui. D’un geste de la tête , Evangelia répondit à sa question silencieuse et charga. Le combat allait pouvoir commencer.
Le druide se retourna, activa ses buffs de défense et d’attaque, puis sortit une grande hache attaché à son armure dans son dos. Il tourna sur lui-même et donna un grand coup à Evangelia qui l’envoya voler un peu plus loin. Il s’approcha d’elle lentement. Pendant ce temps, Dark Gogo avait activé sa cape de l’ombre.
« Dans quelques minutes, l’emprise des racines s’estompera, et je pourrais le vaincre » se dit-il. « Il faut juste qu’Eva le retienne assez longtemps… »
Evangelia, quant à elle, tentait de maintenir le druide à bonne distance de Lobelya et Dark Gogo. Elle tournait autour de lui, donnant des petits coup furtifs, facilement déviés par son adversaire. Ce dernier tourna sur lui-même, donnant de la vitesse à sa hache pour frapper un grand coup. Mais Evangelia avait été plus rapide, elle sauta en arrière pour éviter la lame qui aurait pu lui faire perdre sa vie. Elle chargea à nouveau, mais son adversaire avait esquivé le coup. Il activa un de ses sorts d’attaque, et plusieurs rochers tombèrent sur notre championne. Elle roula sur le coté pour les éviter, mais vit arriver une lance de feu aussi sec, qu’elle ne pu éviter. La brulure fut intense, mais ne dura que quelques secondes. Evangelia se releva tant bien que mal.
-Tu manque d’entrainement, railla le druide. Tu es faible… Tu vas payer cette faiblesse de ta vie.
-Et toi, tu es bien sur de toi, répondit Evangelia en le regardant de biais.
Sur ce, elle chargea le druide sur le coté droit. Mais au lieux de le frapper, elle se retourna sur elle-même et lança son épée sur le coté gauche de son adversaire, le prenant ainsi à dépourvu. La lame se cogna contre le métal, et pénétra celui-ci. Le sang coula le long de l’armure, et on pouvait lire dans les yeux du druide une certaine surprise. Evangelia retira l’épée, et recula un instant. Le druide repris ses esprits en même temps que son arme et sauta à une vitesse assez impressionnante malgré sa blessure, la hache levé au dessus de sa tête. Evangelia au juste le temps d’esquivé le coup meurtrier, et lorsque la hache s’enfonça dans le sol, le druide pris appui dessus pour envoyer son pieds contre le visage de la championne. Elle s’écrasa par terre, la bouche en sang. Les deux adversaires étaient blessés, mais ils ne semblaient pas s’en soucier. La rage luisait dans leurs yeux.
-Tu es plutôt forte, finalement, lança le druide dont la voix avait perdu toute trace de moquerie. Mais tu ne peux rien contre moi…
-Nous verrons, lança Evangelia en se relevant.
Et elle chargea à nouveau le druide qui enlevait son arme du sol. Il fit tournoyer sa hache dans les airs, et frappa l’épée d’Evangelia qui arrivait tout droit sur son visage, la plaquant au sol. Il prononça quelques mots rapidement, et une langue de feu jaillit de sa main, brulant Evangelia qui hurla de douleur, en protégeant son visage avec son bras. Elle s’écroula à terre, mais se releva avant de recevoir le coup fatal.
-Tu es résistante, mais la tournure du combat est en ma faveur.
-Nous verrons quand il sera fini, cracha Evangelia, dont les brulures sur le corps la faisait souffrir atrocement.
Elle ramassa son épée avec dextérité, et chargea une fois encore son adversaire. Mais au lieu de le frapper directement, elle s’arrêta net devant lui et sauta. Le druide s’écarta, mais Evangelia avait l’avantage de savoir ce qu’elle allait faire. Elle tourna son épée entre ses mains et l’abattit de toutes ses forces sur le druide qui n’eu pas le temps d’esquiver. Une fois de plus, le sang gicla. L’épée était planté dans l’épaule gauche du druide. Evangelia retomba à terre, et retira son épée immaculé du sang de son ennemi. Le druide vibrait de rage et semblait souffrir de ses blessures.
-Sale gamine, tu ne sais même pas la puissance qui renaitra dans ce monde ! Tu pense peut-être faire la maligne, mais détrompe toi. Tu ne peux pas me battre, alors tu ne pourras pas battre ton destin !
Sur ce, il murmura des mots complexes , et une boule bleu apparu autour de lui. Le sang qui avait sécher sur son armure se volatilisa, et les blessures se refermèrent. Il était à nouveau en excellente santé, comme au début du combat, alors qu’Evangelia avait presque épuisé toute son énergie…
-Tu vois, jeune championne. Laisse les ainés construire le monde. Peut-être qu’un jour, toi aussi, tu seras à ma place.
-C’est ça, lâcha Evangelia, à bout de souffle, haletante.
-Ah mais non, tu as raison, puisqu’il faut que je te tue maintena…
L’épée à la lame serpenté s’enfonça dans le torse du druide et transperça son armure et son corps. Il ouvrit de grand yeux étonnés, sentant la vie sortir de son être.
-Dark Gogo, murmura-t-il en guise de dernier mots.
Puis la flamme dans ses yeux s’éteignit. Le corps s’affaissa sur lui-même, laissant apparaitre le visage de Dark Gogo derrière lui. Ses yeux n’exprimait que la haine et le dégout.
-Merci Dark, murmura Evangelia avec un regard reconnaissant. Sans toi j’étais mor…
La lame acérée passa à travers le ventre d’Evangelia, et un rire aigu et glaciale de femme s’éleva de derrière elle. Evangelia tendit une main tremblotante vers Dark Gogo, avant que la lame de la dague ne s’échappe de son corps et qu’elle ne tombe sur le sol, sans vie. Dark Gogo retira sa propre lame du corps du druide, laissant ce dernier s’étaler par terre, et fit face à sa nouvelle adversaire. Un sourire mauvais balafra son visage lorsqu’il découvrit l’identité de celle-ci.
-Amyres, lâcha-t-il dans un souffle, en rangeant ses épées. Je savais que je te retrouverais dans cet endroit…
-Je ne m’attendais franchement pas que tu vienne à nous si facilement, répondit-elle en cachant sa dague sous les plis de son habit de cabaliste. Mais qu’importe, tu es la, c’est l’essentiel. Et je pense que tu es près à l’accomplir…
Dark Gogo enjamba sans ménagement le corps du druide, s’avançant vers Amyres. Cette dernière fit de même avec Evangelia, et les deux adversaires se retrouvèrent tout près l’un de l’autre. Les magnifiques cheveux d’Amyres étaient lissés à la perfection,  arrivant sur ses épaules, une mèche passant devant son œil gauche. Ses yeux brillait d’une chaleur glaciale et la faible lumière de la pièce se reflétait sur sa superbe peau blanche.
-Tu aurais pu faire attention avec mon amie, souffla Dark Gogo en regardant Amyres dans ses beaux yeux d’un bleu sans égal.
-Je pourrais te dire la même chose avec mon collègue, répondit-elle sur le même ton. Finalement, non, tu as bien fait, il ne nous était pas vraiment très utile, et puis je ne l’aimais pas !
-Et bien, alors je t’ai rendu service, murmura Dark Gogo, en approchant ses lèvres de celle d’Amyres sans les toucher.
-On peut dire ça comme ça, rétorqua-t-elle en se laissant faire, mais en prenant les mains de Dark Gogo dans les siennes.
-Ca serait  dommage qu’on se quitte de nouveau, maintenant que nous sommes la toi et moi, n’est-ce pas ? demanda-t-il en plissant les yeux.
-C’est vrai, répondit-elle en baissant la tête et les yeux, rapprochant son corps un peu plus près de celui de Dark Gogo.
-Je voudrais sincèrement que plus rien ne nous sépare, fit-il en touchant de ses lèvres le cou dénudé d’Amyres.
-Mais je ne sais pas si ce sera possible, Dark, ajouta-t-elle en regardant le sol en esquissant un faible sourire.
-Amyres, je peux te dire un secret ? demanda-t-il d’une voix si faible qu’Amyres elle-même avait du tendre l’oreille pour l’entendre, en posant sa main sur la hanche de son adversaire. Je ne pensais jamais dire ça, mais tu es si parfaite… que jamais je ne pourrais t’aimer ni rester avec toi, cria-t-il d’une voix si forte et si vibrante de colère que la cabaliste en eu les tympans explosés. De son bras qu’il avait posé sur la hanche d’Amyres avait jaillit une dague très fine, mais très pointu. Elle poussa un cri aigu lorsque le sang gicla de sa cote brisé, et sauta en arrière. Dark Gogo avait activé sa cape de l’ombre. Amyres regarda la blessure, puis parti d’un rire léger, magnifique.
-Tu es bien un assassin… Lâche, fourbe, fuyant le combat, dit-elle en invoquant sa fée bleu qui la soigna entièrement. Je sais bien où tu es. Tu es comme les autres, trop prévisible…
Elle s’avança vers l’endroit où Lobelya était encore allongée sur le sol, et où elle essayait de reprendre lentement mais surement des forces, lorsqu’une voix lui parvint derrière elle.
-C’est parce que je suis trop prévisible que je t’ai eu à mon petit jeu, peut-être. C’est parce que je suis trop prévisible que je ne suis pas à l’endroit où tu pensais que j’allais être…
Amyres se retourna surprise, et balaya la salle avec ses magnifiques yeux qui exprimait un certain étonnement.
-En effet, tu m’impressionne, Dark Gogo, dit-elle en retournant sur ses pas. Mais tu ne m’auras pas… Je savais ce que tu avais en tête lorsque tu t’es approché de moi. Lorsque tu comprendras ce qui t’arriveras… Il sera trop tard ! Mais ne t’inquiète pas. Je m’arrangerais pour que ça se fasse vite et le plus agréablement possible…
-Et que crois tu pouvoir faire ? demanda la voix tout près de son oreille.
Amyres se retourna à une vitesse spectaculaire, et frappa l’air de son poing. Rien ne vint arrêter son coup. Elle tourna sur elle-même pour englober la salle du regard, puis commença l’invocation d’une de ses bêtes. Dark Gogo, quant à lui, s’approcha rapidement de la cellule de Watari et chuchota :
-Watari, tu es prêt à me donner un coup de mains ?
-Dès que tu m’auras sorti de la, répondit-il.
-Alors maintenant !
Sur ce, Dark Gogo brisa les barreaux et les chaines qui maintenaient le sage prisonnier, perdant au passage son camouflage. Ce dernier sauta hors de sa cellule, et lança un sort de soin sur Lobelya qui repris instantanément des forces.
-Libère aussi Akatsui, cria Dark Gogo. Et fuyez tout les trois. Je vous rejoins dans très peu de temps !
-Vous n’irez nul pars, cracha Amyres qui avait fini son incantation, et où un squelette et un loup étaient apparus.
-On verra, cria Dark Gogo qui chargea, passant entre le squelette et le loup, et fonça sur Amyres.
Cette dernière, d’un mouvement des plus gracieux, sauta sur le coté, évitant ainsi les deux lames de l’assassin, puis prononça quelques mots, et une boule de feu fusa en direction de Dark Gogo. Il roula sur le coté, évitant de peu la combustion fatale, et s’approcha d’Amyres. Le squelette et le loup, quant à eux, avaient entourés Lobelya, Akatsui et Watari.
-Wata, chuchota Akatsui, essaye de vaincre le squelette. Mademoiselle, pourriez-vous essayer de tuer le loup ? Je n’ai, quant à moi, aucune arme qui pourrait vous aider…
-Tiens, fit Lobelya qui avait ramassé une barre en fer qu’avait détruit Dark Gogo. Bas toi avec ça !
-Merci. Wata, surveille nous, on risque d’avoir besoin de tes soins…
Amyres lança quelques petits boules de feu, sans succès. Dark Gogo était trop rapide, et les esquivait toutes. Cependant, plus il courrait, plus il se fatiguait. Il chargea une fois de plus, ratant son adversaire de peu. Il s’arrêta, et sauta dans les airs, espérant ainsi l’atteindre avec un coup puissant. Mais Amyres était plus maligne. Elle projeta une grosse boule d feu vers Dark Gogo, qui ne pu l’évité. Il s’écrasa un peu plus loin, meurtri. Watari l’avait vu, et lança un sort de soin. Amyres s’approcha de lui de sa démarche singulière.
-Alors, le sage, tu aide ce niais ? Tu n’as aucune chance si tu pars avec lui. Alors que si tu reste, tu connaitras gloire et richesse.
Watari observa la jeune femme un instant,  et secoua la tête.
-On me l’a déjà faites celle la… C’est non ! Pas après avoir été enfermé dans cette cellule, et avoir été torturé.
-Tant pis pour toi alors… Dommage, je t’assure, continua-t-elle d’une voix tentatrice.
Elle prononça deux mots, et trois boules de feu foncèrent sur les trois combattants. Watari lança ses propres boules de lumière pour contrer l’attaque, stoppant ainsi l’attaque magique. Mais alors qu’Amyres commençait à réciter une incantations complexe, Dark Gogo chargea sur elle à une vitesse qu’il n’avait jamais atteinte auparavant. La cabaliste fut éjectée et s’écrasa sur les barreaux d’une cellule voisine, assommée sur le coup. Dark Gogo s’approcha des trois autres qui finissaient de vaincre le loup.
-Bon, vous trois, filez maintenant ! En vitesse. Il ne faudrait pas qu’on nous retombe dessus… Rejoignez les autres le plus vite possible. Quand vous serez sortit de la montagne, prenez le téléporteur un peu plus loin. Il vous conduira au continent… Dylinrae et les autres membres y sont normalement.
-Et toi, tu ne viens pas avec nous ? demanda Lobelya qui s’était rapprochée de lui.
-Je vous rejoins le plus vite possible, assura Dark Gogo. Ne m’attendez pas, je me débrouillerais. Je te promet de me dépêcher…
-Tu vas encore nous abandonner ? murmura Lobelya en fronçant les sourcils.
-Je n’en aurais pas pour longtemps, Lob… C’est promis !
-Je ne partirais pas sans toi, couina-t-elle.
-Ecoute Lob, répondit Dark Gogo d’une voix tout à coup hargneuse et dur, où l’on pouvait déceler de l’impatiente et même un peu de colère dissimulé, la seule chose qui m’importe, c’est ta survie ! Alors tu vas me faire le plaisir de sortir d’ici avec Watari et Akatsui, et de rejoindre les autres ! Et de le plus vite possible, siffla-t-il.
-Pourquoi réagis-tu comme ça ? demanda-t-elle. Je ne voudrais pas qu’il t’arrive du mal, c’est pour ça que je voudrais que tu vienne avec nous. Tu devais me sauver, c’est chose faites, et  tu as même fait plus que ta mission, tu as sauvé Watari et Akatsui…
-Vous n’êtes pas encore sauver, cracha Dark Gogo. Et si tu tarde trop, dit-il en baissant la voix et en collant sa bouche contre son oreille, ni toi ni moi ne sortirons vivant de cet endroit.
-Je…
-Tais toi maintenant, coupa Dark Gogo en éloignant son visage du sien. Et fais ce que je te dis.
-Tu me promet de me rejoindre ? demanda Lobelya d’une petite voix.
Un silence froid accueillit cette question, et Dark Gogo tourna les talons, se dirigeant vers l’endroit où Amyres avait perdu connaissance. Lobelya le regarde s’éloigner, une larme perla à son œil, et glissa jusqu’au sol. Mais personne n’était la pour le voir ni la rassurer. Puis elle se retourna.
-Bon, on y va, dit-elle d’une voix enrouée aux deux hommes qui étaient derrière elle .
Ils se mirent en route dans la montagne, reprenant le même chemin que Dark Gogo et Evangelia avait pris pour venir.



My best RP for ever !
 MessagePosté le: Jeu 24 Sep - 15:28 (2009) Répondre en citant  
Message
  Dark Gogo
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 103
Localisation: Nantes

Dark Gogo observa Amyres, allongée par terre, inconsciente. Il se baissa, l’empoigna par le cou et la plaqua contre une des cellules, prêt à l’étouffée s’il le besoin s’en faisait ressentir. De son bras libre, il décocha un grand coup de poing dans le ventre de la cabaliste. Cette dernière repris conscience brusquement.
-Et bien, Madame est réveillée, souffla Dark Gogo, maintenant toujours son adversaire par le cou. Peut-être vas-tu pouvoir répondre à mes questions avant que je foute le camp… Pourquoi tout le monde ici semble savoir qui je suis ?
Un silence accueillit cette question. Les beaux yeux d’Amyres lançaient des éclairs, défiant Dark Gogo du regard. Ce dernier resserra un peu plus son étreinte, et sortit une de ses deux épées d’un geste lent. C’est alors que les grandes portes de la prison s’ouvrirent, laissant une lumière éclatante pénétrer dans la pièce. Dark Gogo écrasa Amyres contre les barreaux de la cellule où elle était adossée, et la laissa s’écrouler sur le sol. Il se retourna, et s’avança vers l’homme qui était apparu. Cette silhouette lui disait quelque chose, et un frisson parcouru son échine lorsqu’Amyres se releva derrière lui et dit :
-Gogeta, tu arrive pile au bon moment. Tu ne pouvais pas mieux tomber.
-Gogeta ? murmura Dark Gogo. C’est… impossible ?!
-Et si, c’est possible lança Gogeta avec un sourire. Et oui, parfois ce sont ceux qu’on s’y attends le moins qui partent les premier, n’est-ce pas ? Tu es surpris Dark ?
-Oui… Je ne te savais pas comme ça ! Je te faisais confiance ! Depuis combien de temps travailles-tu pour eux ? Depuis combien de temps es-tu dans leur plan démoniaque ?
-Un petit moment… Un peu avant l’épisode de Tortuzilla en fait, dit-il alors qu’Amyres venait de le rejoindre, passant un bras autour de sa taille. Ils sont venus me trouver, et ils m’ont prouvé à quel point le monde se trompe sur beaucoup de chose. J’ai gagné énormément à rejoindre les Disciples de Draskota… N’est-ce pas, mon amour ? ajouta-t-il en passant sa main dans les cheveux d’Amyres.
Elle tendit ses lèvres, et ils s’embrassèrent un instant. Quand Gogeta releva la tête vers Dark Gogo, ce dernier avait disparu.
-Arg… Dark, montre toi ! Tu cherchais les réponses à tes questions, si tu me suis, tu vas les avoirs. Alors tu ferais mieux de te…
La lame apparu juste devant la gorge de Gogeta. Dark Gogo se trouvait derrière lui et avait perdu sa cape de l’ombre. Dans ses yeux brillait une lumière mauvaise.  Amyres sauta sur le coté, telle une tigresse se repliant pour attendre son heure.
-Je chercherais ton orc… Foutaise ! Je te souhaite bon rétablissement… Laisse moi rire ! Quant à aider ses amis… Arrête, j’ai presque failli te croire pendant un moment.
-Dark, murmura Gogeta, mes engagements envers les Disciples de Draskota ne changent en rien mon amitié pour toi…
-C’est pour ça que tu allais me livrer à tes supérieurs ? J’en ai presque les larmes aux yeux de ton amitié Gogeta…
-Tu ne comprends pas. D’après la légende, tu es…
-Je m’en fiche Gog… ! Complètement !
-… Tu es celui qui fera renaitre la Sorcière ! acheva Gogeta.
Dark Gogo ouvrit de grands yeux, abasourdi par autant d’absurdité. Mais, alors qu’il avait baisser sa garde rien qu’un instant, afin d’assimilé ce qu’il venait d’entendre, Amyres lui lança un sort qui le plongea dans un sommeil à demi conscient, réduisant à néant ses chances de rejoindre ses alliés qui attendaient hors de l’île perdu. Il était désormais lui-même prisonnier des Disciples de Draskota…



My best RP for ever !
 MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:52 (2018)  
Message
  Contenu Sponsorisé







Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Fans de RPs Index du Forum » La Taverne

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Jedi Knights 2 by Scott Stubblefield